Le Fes­ti Lu­mière illu­mine l’aqua­rium de Qué­bec

Bien que la fête de Noël soit dé­jà chose du pas­sé, on pour­suit la fée­rie en se ren­dant au Fes­ti Lu­mière de l’Aqua­rium du Qué­bec. Sur un par­cours ex­té­rieur illu­mi­né, on dé­am­bule sous les arbres, les struc­tures en forme d’ani­maux et les sculp­tures sur glace

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

Quel plai­sir de voir les pe­tits s’ex­ta­sier de­vant ces bêtes ma­gni­fiques qui s’ébattent dans l’eau pen­dant qu’ils les ob­servent, les tuques bien ca­lées sur leurs pe­tits vi­sages rou­gis. Brrr… Ex­pé­rience fas­ci­nante en jour­née, le vaste site de 16 hec­tares de­vient to­ta­le­ment fée­rique en soi­rée.

En plus du par­cours illu­mi­né par 250000 lu­mières, cette deuxième édi­tion in­vite aus­si les en­fants à en­trer dans une mai­son de pain d’épices pour y dé­co­rer des bis­cuits, s’amu­ser dans les jeux gon­flables ou dans l’arbre en­chan­té, ren­con­trer la mas­cotte Paq (un gros morse très sym­pa­thique) et ob­ser­ver de très près le splen­dide grand-duc d’Eu­rope, ani­mal am­bas­sa­deur de l’évé­ne­ment.

Au terme de la vi­site, pe­tits et grands sont in­vi­tés à se rendre au bar de glace pour un cho­co­lat chaud, un ca­fé ou un vin chaud, qu’ils peuvent boire près du foyer en écou­tant les mu­si­ciens.

Vi­si­ter l’Aqua­rium en soi­rée s’avère une ex­pé­rience to­ta­le­ment dif­fé­rente de celle qui est of­ferte en jour­née. Et, comme un prix spé­cial est pro­po­sé pour la jour­née et la soi­rée, pour­quoi ne pas s’of­frir la to­tale?

CIN­QUANTE ANS DÉ­JÀ !

Site unique au Qué­bec, l’Aqua­rium du Qué­bec a vu le jour 18 juin 1959 sous le nom de Centre bio­lo­gique de Qué­bec. L’ac­crois­se­ment des pêches com­mer­ciales et le be­soin de re­cherche en bio­lo­gie ma­rine sont à l’ori­gine de ce centre créé à l’ini­tia­tive du Dr Va­dim D. Vla­dy­kov, un ex­pert en bio­lo­gie ma­rine sé­duit par la beau­té du site. Il ne comp­tait alors qu’une tren­taine d’aqua­riums, un au­di­to­rium de 162 places et les la­bo­ra­toires du doc­teur.

Au fil des an­nées, l’Aqua­rium a su­bi de nom­breux agran­dis­se­ments, se mo­der­ni­sant, chan­geant de nom. De nou­veaux bas­sins per­mettent d’ac­cueillir des ours blancs et des morses, et les parcs de sta­tion­ne­ment ini­tiaux sont de­ve­nus des ma­rais. Mais la trans­for­ma­tion la plus spec­ta­cu­laire de­meure cer­tai­ne­ment celle qui a don­né nais­sance au Grand Océan, un im­mense tun­nel per­met­tant d’ob­ser­ver en di­rect des pois­sons et des or­ga­nismes vi­vants. Ce monde ani­mé se livre à un bal­let fré­né­tique lors­qu’ar­rive le plon­geur ve­nu nour­rir cette mul­ti­tude de pois­sons.

Sur une su­per­fi­cie de 16 hec­tares, l’Aqua­rium per­met de se fa­mi­lia­ri­ser avec les éco­sys­tèmes du Saint-Laurent et du Nord canadien. Près de 10000 spé­ci­mens re­pré­sen­tant 300 es­pèces de pois­sons d’eau douce et sa­lée, ain­si que des mam­mi­fères ma­rins, des rep­tiles, des am­phi­biens et des in­ver­té­brés peuvent être ob­ser­vés à l’Aqua­rium du Qué­bec. On peut aus­si vi­sion­ner les do­cu­men­taires La pla­nète blanche, qui ra­conte la vie sur le ter­ri­toire arc­tique, et Les der­niers géants, sur les ba­leines. S’ajoutent à ce­la le dé­jeu­ner des morses, la col­la­tion et l’en­traî­ne­ment des phoques com­muns, sans oublier les ac­ti­vi­tés lu­diques comme les brunchs fa­mi­liaux du di­manche, les Soi­rées d’Hal­lo­ween en oc­tobre et le Fes­ti-Lu­mières. Pour s’as­su­rer de ne rien man­quer, il suf­fit de de­man­der les ho­raires à l’ac­cueil et, si vous le pou­vez, suivre la vi­site du guide ani­ma­lier.

PHOTO STEVE DESCHÊNES

Le par­cours com­prend des struc­tures en forme d’ani­maux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.