UN PEN­THOUSE PLEIN D’HIS­TOIRE

LAS VE­GAS | Du­rant ses sé­ries de spectacles au Hil­ton, par­fois près d’une soixan­taine d’af­fi­lée,El­vis oc­cu­pait un pen­thouse au 30e étage.

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Da­ny Bou­chard Le Jour­nal

En 1995, le pen­thouse a été re­di­vi­sé en trois vil­las dis­tinctes: Ve­ro­na, Con­rad et Tos­ca­ny. Im­men­sé­ment grandes, cha­cune fait entre 14000 et 16000 pieds car­rés.

«Àce mo­ment-là, beau­coup de gros joueurs ve­naient d’Asie et on vou­lait les ac­com­mo­der», ex­plique Rick White, vice-pré­sident en charge du mar­ke­ting et des spectacles au Las Ve­gas Hil­ton.

Pia­no, foyers dans chaque chambre (et même dans les salles de bain), douche aus­si grande qu’une chambre, pis­cine pri­vée sur le toit, riches meubles do­rés, mu­rales au pla­fond, can­dé­labres et ta­pis de luxe;rien n’est lais­sé au ha­sard pour im­pres­sion­ner les in­vi­tés qui paient entre 15000 et 25 000 $ par nuit.

Cha­cune des grandes fe­nêtres offre une vue im­pre­nable sur Las Ve­gas, qu’on soit as­sis dans l’une des salles à man­ger ou oc­cu­pé à se pré­las­ser dans une bai­gnoire.

L’en­trée des vil­las est même équi­pée d’un sys­tème de sé­cu­ri­té in­dé­pen­dant qui per­met de voir, sur mo­ni­teurs, les in­vi­tés qui ar­rivent.

Cer­tains fans d’El­vis n’hé­sitent pas à payer le gros prix pour y dor­mir, mais les vil­las sont sur­tout ré­ser­vées aux gros joueurs du ca­si­no et aux gens for­tu­nés (Bill Gates y a dé­jà sé­jour­né). «C’est simple : cinq per­sonnes s’oc­cupent de leur en­tre­tien, même lors­qu’elles ne sont pas oc­cu­pées», fait re­mar­quer Rick White.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.