La res­pon­sable de la fête

Mal­gré ses al­lures de dé­bau­chée, ses ac­cou­tre­ments or­nés d’ar­ti­fices et ses chan­sons qui in­vitent à s’en­ivrer jus­qu’aux pe­tites heures de ma­tin,

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Kathryne La­mon­tagne KATHRYNE.LA­MON­TAGNE@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

« Il y a une dif­fé­rence entre faire la fête et être ir­res­pon­sable. Je passe seule­ment du bon temps, je m’amuse, ça ne si­gni­fie pas que je suis écer­ve­lée. J’écris toutes mes chan­sons, je tra­vaille fort », a lais­sé tom­ber la voix der­rière TiK ToK, Blah Blah Blah et

Your Love is my Drug, lors d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique réa­li­sé plus tôt cette se­maine.

Loin de vou­loir se dé­bar­ras­ser de son image de « par­ty girl », la jeune Amé­ri­caine de 23 ans tient tou­te­fois à nuan­cer les pro­pos qui af­fectent sa ré­pu­ta­tion.

« Je met­trais au dé­fi n’im­porte qui de trou­ver une photo de moi vrai­ment saoule à la sor­tie d’un bar. Je ne mé­lange ja­mais l’al­cool et la conduite. Je ne couche pas avec plu­sieurs per­sonnes. Oui, j’aime pas­ser du bon temps avec mes amis. Mais je ne le fais pas d’une ma­nière dé­ver­gon­dée et ir­res­pon­sable », plaide-t-elle.

« DANCE PAR­TY » Ke$ha se dé­fend bien de ne pen­ser qu’à faire la fête.

C’est dans cet es­prit qu’elle s’amè­ne­ra au Centre Bell, ce soir, en pre­mière par­tie de Rihanna, qu’elle ac­com­pagne au coeur de la tour­née The Last Girl on

Earth Tour, qui com­prend 25 dates. « Je suis vrai­ment ex­ci­tée de don­ner ce concert. J’ai es­sayé de créer un gros

dance par­ty pour l’oc­ca­sion », confie la chan­teuse, qui de­vrait pré­sen­ter les pièces mar­quantes de son pre­mier ef­fort, Ani­mal, ain­si que quelques mor­ceaux in­édits qu’elle a écrits ré­cem­ment.

Ke$ha de­vrait s’adon­ner sur scène à la bat­te­rie, à la gui­tare et au pia­no, en plus de dé­voi­ler son nou­veau vi­déo pour la pièce Take it Off, tour­né le mois der­nier, en Ca­li­for­nie.

« On me voit moi et mon al­lure de femme sexy qui court après des hommes sexys. On se re­trouve au mi­lieu de nulle part, sur dif­fé­rentes pla­nètes, dans des mo­tels aban­don­nés et on de­vient com­plè­te­ment fous », ré­sume l’au­teure-com­po­si­tri­cein­ter­prète.

RIHANNA

D’ici là, Ke$ha conti­nue de tra­vailler sur de nou­velles pièces en pré­vi­sion d’un se­cond opus qui de­vrait être « dif­fé­rent du pre­mier, très po­si­tif, très hon­nête et pas tout à fait plus ma­ture », se­lon la prin­ci­pale in­té­res­sée.

Même s’il n’y a rien ac­tuel­le­ment sur la table, Ke$ha ai­me­rait bien pou­voir y ins­crire une col­la­bo­ra­tion avec Rihanna. « Elle est ex­cep­tion­nelle, douce, ma­gné­tique. J’ai tel­le­ment ap­pris d’elle. Elle est pro­fes­sion­nelle, sexy, forte... Je ne di­rais ja­mais non à l’idée de tra­vailler avec elle », a-t-elle avan­cé. Ke$ha se­ra au Centre Bell, ce soir, en pre­mière par­tie de Rihanna, qu’elle ac­com­pagne au coeur de la tour­née The Last Girl on Earth Tour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.