Comédie in­tel­li­gente, au pro­pos au­da­cieux

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Da­ny Bou­chard DBOU­CHARD@JOUR­NALMTL.COM

MON­TRÉAL | Fi­lière 13 est une comédie in­tel­li­gente. Un film sen­sible qui n’a pas la pré­ten­tion de faire la course aux os­cars et qui re­pose sur un scé­na­rio as­sez pré­vi­sible pour ex­plo­rer avec hu­mour, au­dace et beau­coup de vé­ri­té un su­jet ra­re­ment abor­dé au grand écran : la dé­tresse psy­cho­lo­gique chez les hommes.

Le nou­veau film de Pa­trick Huard, son se­cond der­rière la ca­mé­ra, a pris l’af­fiche, mer­cre­di, dans près de 90 salles à tra­vers la pro­vince (plus de 100 salles de­puis hier).

D’em­blée, il faut ad­mettre que le scé­na­rio est mince, fa­ci­le­ment pré­vi­sible, mais le film est une comédie dont le but pre­mier est de faire rire. À ce cha­pitre, le pa­ri est réus­si.

Fi­lière 13 ra­conte l’his­toire de deux po­li- ciers. Tho­mas (Claude Legault) est un agent d’élite en proie à de vio­lents maux de tête qui fait l’er­reur d’ou­blier un sus­pect dans sa voi­ture par une chaude jour­née d’été.

Le se­cond, Jean-François (Guillaume Le­may-Thi­vierge), est res­pon­sable des re­la­tions avec les mé­dias. Co­quet et un brin va­ni­teux, il pique une crise de pa­nique de­vant les ca­mé­ras, au mo­ment où il doit jus­te­ment ex­pli­quer la bé­vue de Tho­mas. Fu­rieux, leur pa­tron, Be­noît (Paul Dou­cet), leur confie une tâche plus fa­cile qu’il juge mieux adap­tée à leur condi­tion : sur­veiller la mère de Canne de Bine, un cri­mi­nel dont la po­lice a per­du la trace, en es­pé­rant que ce der­nier vienne lui rendre vi­site.

Be­noît est co­lé­rique, peu por­té sur les sen­ti­ments, et il vit sa part de pro­blème avec son ex-femme dont il sur­veille les moindres faits et gestes.

VÉ­RI­TÉ

À di­vers de­grés, tous trois vivent des pro­blèmes d’ordre psy­cho­lo­gique : iso­le­ment pour Tho­mas, pho­bie so­ciale pour Jean-François, et fixa­tion ma­la­dive pour Be­noît.

Le su­jet est ta­bou et le pa­ri est au­da­cieux. La ré­ac­tion des per­son­nages, comme celle de leur en­tou­rage, dé­crit avec beau­coup de vé­ri­té ce que plu­sieurs hommes vivent en si­lence.

Comme Les 3 P’tits co­chons l’avait fait sur le su­jet de l’in­fi­dé­li­té, Fi­lière 13 n’ex­plique pas l’ori­gine du mal, mais il en montre les ef­fets.

Sous cet angle, Fi­lière 13 est une comédie in­tel­li­gente, comme l’ont été Les 3

P’tits co­chons ou Hor­loge bio­lo­gique. Pe­tit bé­mol : cer­taines scènes sont jouées trop gros­siè­re­ment et tombent presque dans le bur­lesque, cau­sant du coup une rup­ture im­por­tante dans le ton du film. On pense ici à la scène où le per­son­nage de Jean-François se dé­guise en mé­na­gère ho­mo­sexuelle lors­qu’il est sur­pris dans l’ap­par­te­ment de la mère de Canne de Bine.

La mu­sique du film, si­gnée par Beast, est re­mar­quable et colle par­fai­te­ment au rythme des scènes.

Quant au trio de co­mé­diens, le même que dans Les 3 P’tits co­chons, on re­marque la qua­li­té de leur jeu, leur grande sen­si­bi­li­té (lorsque Jean-François dis­cute de son état avec sa conjointe, ou dans les co­lères de Be­noît), ain­si que la chi­mie na­tu­relle qui opère entre eux.

UN RÔLE POUR ANIK JEAN

Cer­tains ar­tistes font leurs pre­miers pas au ci­né­ma avec Fi­lière 13. C’est le cas de Da­niel Bou­cher (dans le rôle de Canne de Bine), d’An­dré Sau­vé (dans ce­lui du psy­chiatre) et de Laurent Pa­quin (dans ce­lui du phar­ma­cien).

Anik Jean, la conjointe de Pa­trick Huard, a aus­si un rôle dans le film. La chan­teuse montre un cer­tain ta­lent de co­mé­dienne, mais les ci­né­philes au­ront de la dif­fi­cul­té à éva­luer la per­ti­nence de son per­son­nage.

Quant à Pa­trick Huard, il signe une réa­li­sa­tion hon­nête, ni pire ni mieux que ce qu’il a fait avec Les 3 P’tits co­chons. Mis à part le rythme trop lent de cer­taines scènes, le film est un di­ver­tis­se­ment de bonne qua­li­té.

Fi­lière 13 ne ga­gne­ra pas d’os­car − et ce n’est pas la pré­ten­tion de ses créa­teurs non plus −, mais il plai­ra à un très large pu­blic qui en ap­pré­cie­ra cer­tai­ne­ment l’hu­mour et le pro­pos dif­fé­rent.

PHOTO D’ARCHIVES

Avec Fi­lière 13, qui met en ve­dette Guillaume Le­may-Thi­vierge, Claude Legault et Paul Dou­cet, Pa­trick Huard signe une réa­li­sa­tion hon­nête, ex­plo­rant avec beau­coup de dé­li­ca­tesse et de jus­tesse un su­jet ra­re­ment abor­dé au grand écran.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.