UNE RE­CETTE GA­GNANTE DANS L’IN­DUS­TRIE DU SPEC­TACLE

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Da­ny Bou­chard

Des stars qui montent, des ve­dettes qué­bé­coises bien éta­blies et des spec­tacles qui plaisent à coup sûr au jeune pu­blic : la re­cette de l’In­ter­na­tio­nal de mont­gol­fières de Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu a fait ses preuves.

La 27e édi­tion du po­pu­laire fes­ti­val prend son en­vol au­jourd’hui. Ces der­nières an­nées, l’In­ter­na­tio­nal a fait sa marque dans l’in­dus­trie du spec­tacle en pro­po­sant une pro­gram­ma­tion so­lide qui re­pose gé­né­ra­le­ment sur la ve­nue d’une ou deux étoiles mon­tantes de la mu­sique in­ter­na­tio­nale (comme Rihanna, To­kio Ho­tel ou Flo Ri­da les an­nées pas­sées).

Cette an­née, l’In­ter­na­tio­nal re­çoit quatre grandes poin­tures : Ed­ward Maya, le Rou­main pro­pul­sé au som­met des pal­ma­rès avec sa chan­son Ste­reo Love, le chan­teur Akon, Orian­thi, la gui­ta­riste qu’avait choi­sie Mi­chael Jackson pour son spec­tacle This is it, et Adam Lambert, la jeune ve­dette d’Ame­ri­can Idol qui monte les éche­lons des pal­ma­rès ces jours-ci avec la chan­son If I Had You.

« Il n’est ja­mais ve­nu ici. C’est sa toute pre­mière fois et les gens ne le croient pas qu’il vient aus­si ra­pi­de­ment », a dit Louise La­mou­reux, di­rec­trice des spec­tacles à l’In­ter­na­tio­nal de mont­gol­fières de Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, en par­lant de la sen­sa­tion pop de 28 ans.

Se­lon elle, les jeunes fans du chan­teur ap­pellent au bu­reau de l’In­ter­na­tio­nal et en­voient sans cesse des mes­sages pour avoir plus de dé­tails quant au spec­tacle du 14 août.

« Ils veulent ré­ser­ver, avoir des billets à l’avance, le voir, le tou­cher. Ils ont peur qu’il n’y ait plus de places, mais on leur dit que c’est im­pos­sible, puis­qu’on est sur le site d’un aé­ro­port », af­firme Mme La­mou­reux.

Lors de la ve­nue de To­kio Ho­tel en 2008, cer­tains fans du groupe s’étaient ins­tal­lés pour la nuit de­vant les grilles d’en­trée, his­toire d’être cer­tains d’avoir les meilleures places pour le spec­tacle du len­de­main.

« De­puis To­kio Ho­tel, on a ins­tau­ré un sys­tème de billets, pré­cise Mme La­mou­reux. On les re­tourne chez eux et on

leur dit de re­ve­nir avant l’ou­ver­ture des lieux. »

VE­DETTES PAR­FOIS EXI­GEANTES

Mal­gré son sta­tut de ve­dette mon­tante, at­ti­rer Adam Lambert au Québec n’a pas été la chose la plus com­pli­quée à faire cette an­née.

« Ça a été plus fa­cile qu’avec Akon », note la di­rec­trice des spec­tacles.

Adam Lambert a sim­ple­ment ajou­té Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu à son ho­raire de tour­née. Il ar­ri­ve­ra d’ailleurs avec ses quatre au­to­cars et re­par­ti­ra tout de suite après le spec­tacle.

« On a des loges, mais ils ont dé­jà les leurs dans leurs au­to­cars », si­gnale Louise La­mou­reux au su­jet de ce qui est mis en place pour ac­com­mo­der les stars de pas­sage à SaintJean-sur-Ri­che­lieu.

« Ils de­mandent beau­coup de choses, concède-t-elle. On leur met tou­jours du maïs dans leurs loges et ils nous disent qu’ils n’en ont ja­mais man­gé du bon comme ça. »

Se­lon elle, les ar­tistes de hip-hop sont sou­vent les plus exi­geants.

« Ils de­mandent beau­coup et ils prennent ra­re­ment ce qu’ils ont de­man­dé. »

Un groupe comme To­kio Ho­tel avait d’ailleurs son lot de de­mandes par­ti­cu­lières. « On était trois à leur ré­pondre. Ils nous ont même de­man­dé des chauf­fe­rettes pour mettre sur la scène une de­mi-heure avant le spec­tacle. On est al­lé les cher­cher dans un cam­ping. Il faut être dé­brouillard », ré­sume Mme La­mou­reux.

PLU­SIEURS AR­TISTES QUÉ­BÉ­COIS

La pro­gram­ma­tion de l’In­ter­na­tio­nal est un sa­vant mé­lange entre les stars in­ter­na­tio­nales qui montent et les ar­tistes qué­bé­cois bien éta­blis ou qui connaissent un cer­tain suc­cès.

Au cours des neuf jours de l’évé­ne­ment, les fes­ti­va­liers pour­ront no­tam­ment voir Bob­by Ba­zi­ni, Marjo (en­tou­rée de ses hommes), Les Trois Ac­cords, Jean-François Breau et Marie-Ève Jan­vier, Pas­cal Chau­mont, Louis-Jo­sé Houde, Jo­na­than Roy, Les Cow­boys frin­gants et Ra­chid Ba­dou­ri.

« Les jeunes com­mencent à sa­voir qu’il y a vrai­ment des shows pour eux. On com­mence à s’im­plan­ter dans la tête et le coeur des jeunes », re­marque Louise La­mou­reux, qui tra­vaille à la pro­gram­ma­tion de­puis dé­jà plu­sieurs mois. ■ L’In­ter­na­tio­nal de mont­gol­fières de Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu au­ra lieu du 14 au 22 août.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.