Des îles ac­cueillantes

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

(Agence QMI) Si la pêche com­mer­ciale (homard, crabe, pé­toncle, moules et autres pois­sons) de­meure l’ac­ti­vi­té éco­no­mique pre­mière des iles de la Ma­de­leine, le tou­risme oc­cupe une place im­por­tante.

De 37 000 en­trées de vi­si­teurs par été à la fin des an­nées 1990, l’ar­chi­pel est pas­sé à 54 000 en 2002. La rai­son de ce boom? « Le tra­ver­sier de CTMA », ex­plique Ma­rieCh­ris­tine Le­Blanc, agente mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion à Tou­risme îles de la Ma­de­leine. L’en­tre­prise de croi­sière s’est do­tée en 2002 d’un nou­veau ba­teau pour as­su­rer une liai­son entre Mon­tréal et les îles de la Ma­de­leine. La ré­ponse des vi­si­teurs ne s’est pas fait at­tendre. La croi­sière d’une se­maine fai­sant es­cale à Québec et à Chand­ler, avant de ren­trer à Mon­tréal, compte au­jourd’hui pour 10 % du tou­risme dans l’ar­chi­pel ma­de­li­not. En tout, 75 % des gens se rendent ce­pen­dant sur l’ar­chi­pel grâce au tra­ver­sier de Sou­ris, Île-du-Prince-Édouard.

Quel se­ra le bi­lan tou­ris­tique de l’été 2010? « Trop tôt pour le dire, af­firme Marie-Ch­ris­tine Le­Blanc, mais il y a du monde, on le sent. » En 2008 et 2009, l’ar­chi­pel a ac­cueilli 46 500 tou­ristes entre mai et oc­tobre, un peu moins qu’au cours des an­nées pré­cé­dentes, comme ce fut le cas dans plu­sieurs ré­gions du Québec. L’ar­chi­pel compte moins de 13 000 ha­bi­tants, une fois la vi­site par­tie.

EN­VI­RON­NE­MENT FRA­GILE

C’est quand on les sur­vole qu’on prend plei­ne­ment conscience de la fra­gi­li­té et de l’iso­le­ment des îles de la Ma­de­leine. Du haut des airs, les cor­dons du­naires res­semblent à de tout pe­tits fils et on voit clai­re­ment l’oeuvre de l’éro­sion sur les fa­laises rouges. Qu’une si pe­tite por­tion de pa­ra­dis — en tout, les îles ne font que 65 ki­lo­mètres de long — sur­vive au mi­lieu du vaste golfe a quelque chose de presque mi­ra­cu­leux.

Sur les do­cu­ments tou­ris­tiques comme les cartes rou­tières, quelques de­mandes sont faites aux vi­si­teurs pour pré­ser­ver les éco­sys­tèmes : trier les dé­chets, éco­no­mi­ser l’eau (qui pro­vient d’une pré­cieuse nappe sou­ter­raine) et évi­ter de pié­ti­ner les dunes hors des sen­tiers, car leurs herbes pro­tègent les îles des vents, des vagues et de l’en­sa­ble­ment.

Ac­tuel­le­ment, la prin­ci­pale in­quié­tude en­vi­ron­ne­men­tale semble ce­pen­dant le pro­jet de fo­rage et de pom­page de pé­trole qui pour­rait dé­bu­ter sous peu, à 80 km des côtes ma­de­li­niennes, au large d’Old Har­ry. Se­lon di­vers groupes en­vi­ron­ne­men­taux, un dé­ver­se­ment de pé­trole, même mi­neur, cau­se­rait des dom­mages ir­ré­ver­sibles sur les pêches, le tou­risme et la vie dans l’ar­chi­pel.

Pour en sa­voir da­van­tage sur les en­jeux en­vi­ron­ne­men­taux aux îles de la Ma­de­leine : http://www.at­ten­tion­fra­giles.org/

PHOTOS AGENCE QMI

3 1. Pay­sages, île de Cap-aux-Meules, îles de la Ma­de­leine.

2. et 6. Pay­sages des îles de la Ma­de­leine . 3. La sai­son de la pêche au homard est ter­mi­née, Grande-En­trée, îles de la Ma­de­leine. 4. Phare, île du Cap-aux-Meules. 5. Il y a plus de 300 km de plage aux îles de la Ma­de­leine.

2

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.