Sa­vou­rer l’été à Paris

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Louis-Phi­lippe Mes­sier

L’ex­cel­lente nou­velle re­vue pa­ri­sienne VIVRE Paris ne dé­çoit pas avec ce troi­sième nu­mé­ro. Comme sa cou­ver­ture l’an­nonce, le ma­ga­zine vous y donne qua­rante « idées dé­ca­lées pour sa­vou­rer l’été à Paris ». En voi­ci cinq qui ne manquent pas d’ori­gi­na­li­té :

1-Les « po­ly­glot­par­ties »

Une fois par mois, des gens par­lant dif­fé­rentes langues se re­trouvent dans un bar, au­tour d’un verre. Sur une éti­quette bleue sont ins­crites les langues que cha­cun parle dé­jà; sur une éti­quette rose ap­pa­raîssent la ou les langues que cha­cun des par­ti­ci­pants veut par­faire. « Ça cause es­pa­gnol, fran­çais, al­le­mand, ita­lien, por­tu­gais, arabe… », dit VIVRE Paris. Une bonne fa­çon de ren­con­trer des gens de par­tout. www.po­ly­glot­par­ty.com

2-Une fon­taine d’eau de source pa­ri­sienne

Sans blague, Paris compte des fon­taines pu­bliques d’eau de source. Cette eau est «pom­pée dans la nappe de l’Al­bien à 650 mètres de pro­fon­deur, dit

VIVRE Paris. L’eau dis­tri­buée est peu cal­caire, fai­ble­ment mi­né­ra­li­sée, exempte de ni­trates, mais riche en man­ga­nèse, en po­tas­sium et en fluor. » Ces fon­taines sont si­tuées au square de la Madone (18e ar­ron­dis­se­ment), à la place Paul Verlaine (13e) et au square La­mar­tine (16e).

3-Le mu­sée de la contre­fa­çon

Dans un hô­tel du 16e ar­ron­dis­se­ment, il existe un mu­sée consa­cré aux ob­jets contre­faits. « Ce lieu in­so­lite pour faus­saires pa­ten­tés met en lu­mière les mé­faits de ce mar­ché pa­ral­lèle qui touche au­tant les pro­duits de luxe que ceux du quo­ti­dien. » Ori­gi­nal! Mu­sée de la contre­fa­çon : 6, rue de la Fai­san­de­rie.

4-Le speed­min­ton

Ce sport (une va­riante du bad­min­ton) se joue par­fois sur les toits de Paris. Il n’y a pas de fi­let, mais « chaque joueur dé­fend [plu­tôt] une sur­face car­rée, le vo­lant ne de­vant pas se po­ser sur cette der­nière. » En théo­rie, ce jeu peut se jouer presque n’im­porte où. Parce que l’es­pace manque, cer­tains spor­tifs pa­ri­siens s’y adonnent sur le toit de leur im­meuble.

www.speed­min­ton.fr

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.