HA­ROLD VAN­DER­BILT

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Robert La­tu­lippe

Je vous pré­sente cette se­maine le père du bridge contrat : Ha­rold S. Van­der­bilt. Il vé­cut de 1884 à 1970. Il ap­par­te­nait à la plus riche fa­mille des États-Unis entre 1910 et 1920. Son père a lais­sé à sa mort une for­tune éva­luée à plus de 54 mil­lions de dol­lars. M. Van­der­bilt a in­ven­té l’ou­ver­ture à 1 ® fort, la ré­ponse né­ga­tive à 1 © , l’ou­ver­ture d’une main ba­lan­cée de 16-18 à 1SA et les deux faibles. En 1925, il co­di­fia les grands prin­cipes du bridge mo­derne, en lais­sant beau­coup de place au ju­ge­ment. En 1928, il a ins­tau­ré le tour­noi Van­der­bilt, l’un des knock-out les plus pres­ti­gieux aux États-Unis. Ce tour­noi fut dis­pu­té à New York de 1928 à 1957. De­puis 1958, il change de ville à chaque an­née.

Voyons-le à l’oeuvre dans le quart de fi­nale du Van­der­bilt en 1932, le tour­noi qu’il avait créé. Il est as­sis en Sud. Son par­te­naire est Wal­de­nas von Zed­witz.

Re­mar­quez d’abord, qu’à cette époque (1932), les ou­ver­tures à quatre cartes en ma­jeures sont fré­quentes. D’en­trée de jeu, Ouest en­tame de l’as de coeur et, à la vue du sin­gle­ton au mort, change au 9 de pique. Sud ap­pelle alors le va­let et Est prend de l’as. Ce­lui-ci re­tourne coeur. M. Van­der­bilt coupe au mort.

Il en­chaîne en­suite avec l’as de trèfle et un trèfle cou­pé. Puis, il coupe un coeur avec le roi d’atout et coupe un deuxième trèfle du mort. Il pour­suit avec un atout pour son as et sous­trait alors les atouts ad­verses. Le reste est ba­nal : pe­tit pique vers le roi et, sur les deux trèfles af­fran­chis, il dé­fausse son der­nier pique et son der­nier coeur. La réus­site de cette main per­met à son équipe de rem­por­ter le quart de fi­nale. Évi­dem­ment, beau­coup d’ana­lystes ont cri­ti­qué le joueur en Ouest car s’il re­tourne atout à la deuxième le­vée, le contrat est ir­réa­li­sable. Mais ça, c’est une autre his­toire. N’em­pêche qu’il est im­por­tant de sa­luer le brio de ce pas­sion­né du bridge, cet homme qui fut en quelque sorte le père du bridge contrat.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.