Une rage de pa­lourdes

Une se­maine de fou, je vous dis! Mon té­lé­phone n’a pas ar­rê­té de son­ner et les réunions se sont en­chaî­nées pour que les di­vers pro­jets aux­quels je par­ti­cipe ac­tuel­le­ment ar­rivent à bon port.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS - Ste­fa­no Fai­ta Photos Jo­ce­lyn Malette

Je sais que je semble par­fois me plaindre de mon em­ploi du temps char­gé, mais je ne me plains pas: je constate que je suis dans le jus! Je me rends aus­si compte que l’or­ga­ni­sa­tion de mon temps est de­ve­nue ma « pre­mière prio­ri­té », comme on dit quand on est pre­mier mi­nistre.

Main­te­nant que je suis dis­ci­pli­né et que je me fais des listes de choses à faire plu­tôt que de gar­der tout ça pêle-mêle dans ma tête, je vois que la chro­nique du Jour­nal est en tête de liste, car je l’écris tou­jours quelques jours avant qu’elle ne pa­raisse dans le ca­hier wee­kend. Cette se­maine, donc, j’ai dé­ci­dé de vous pro­po­ser un plat de pâtes qui risque fort de vous plaire. On peut trou­ver l’in­gré­dient prin­ci­pal, la pa­lourde, dans les pois- son­ne­ries à lon­gueur d’an­née, mais j’ai dé­ci­dé d’en man­ger tout de suite, car j’ai une rage et je veux en man­ger MAIN­TE­NANT!

Les pa­lourdes sont des mol­lusques di­vi­sés en deux par­ties qu’on ap­pelle « valves ». Gé­né­ra­le­ment, on uti­lise le terme « pa­lourde » pour dé­si­gner à peu près tous les mol­lusques co­mes­tibles à deux valves qui vivent en­ter­rés dans le sable. C’est pour­quoi on dit qu’on va creu­ser quand on parle de pêche aux pa­lourdes. Il ne faut tou­te­fois pas s’y mé­prendre: les pa­lourdes ne sont pas toutes ovales. Les cou­teaux de mer, par exemple, sont des pa­lourdes dont la co­quille al­lon­gée a la forme ap­proxi­ma­tive d’un cou­teau, ou plu­tôt, se­lon moi, d’un rasoir (comme son nom en an­glais ra­zor clam l’in­dique).

Une pa­lourde est donc com­po­sée de deux valves liées par une sorte de li­ga­ment (qui peut être à l’in­té­rieur ou à l’ex­té­rieur du mol­lusque) et de deux puis­sants muscles ab­duc­teurs ser­vant à fer­mer la co­quille. Les pa­lourdes se mangent crues, à la va­peur, bouillies, rô­ties ou frites, et la fa­çon de les pré­pa­rer va­rie ha­bi­tuel­le­ment en fonc­tion de la taille et de l’es­pèce.

En Italie, les pa­lourdes sont sou­vent in­té­grées dans les as­siettes mixtes de fruits de mer ou dans les pâtes. C’est pour­quoi j’ai dé­ci­dé d’y al­ler cette se­maine avec un clas­sique ita­lien, une re­cette de fruits de mer de base qui par­vient tou­jours à sé­duire son pu­blic. Vive ma rage de pa­lourdes, vive les pa­lourdes! Je m’en vais cui­si­ner. Ciao !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.