La talk ca­pi­tale

Peu de mu­sique et beau­coup de com­men­taires. La ren­trée ra­dio­pho­nique s’ef­fec­tue à nou­veau en mode talk, à Québec.

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA RENTRÉE DE LA RADIO - Jean-François Ra­cine JEAN-FRAN­COIS.RA­CINE@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

À tra­vers les an­tennes qui offrent une pro­gram­ma­tion 100 % par­lée, une ques­tion com­mence à ap­pa­raître plus fré­quem­ment : où se si­tue le point de sa­tu­ra­tion des au­di­teurs? L’opi­nion sou­vent di­luée pour­rait-elle frap­per un mur? L’as­cen­sion ver­ti­gi­neuse de CKOI 102,1 creuse un fos­sé entre les styles.

Contrai­re­ment à Mon­tréal, la ré­gion de Québec conti­nue à ap­pré­cier da­van­tage les ani­ma­teurs lo­caux, des « ar­ti­sans » qui pro­viennent d’abord du mi­lieu ra­dio­pho­nique. Les shows « ré­seau » faits dans la mé­tro­pole et des­ti­nés à ser­vir l’en­semble du Québec n’ont ja­mais connu énor­mé­ment de suc­cès, tout comme les hu­mo­ristes et/ou les fi­gures connues du pe­tit écran qui tentent leur chance en ondes. « On a ten­dance à exa­gé­rer la dif­fé­rence », croit Claude Ber­nat­chez, de Ra­dio-Ca­na­da.

Dans la Vieille Ca­pi­tale, deux sta­tions concur­rentes ont choi­si de lais­ser le mi­cro du ma­tin au soir à cha­cun de leurs ani­ma­teurs « ve­dettes ». Le 93,3 et le 98,1 s’af­frontent sur un ter­rain iden­tique, mais les cotes d’écoute, plus fra­giles qu’au­tre­fois, sont loin de celles en­re­gis­trées par les gros noms qui ont lan­cé le mou­ve­ment. Dans cette lutte pour la pole, la plu­part des ani­ma­teurs ont re­pris le bou­lot en même temps, le lun­di 16 août. À NRJ, le suc­ces­seur de PY Lord, Da­ny Ga­gnon, fe­ra ses dé­buts le 23 août.

EN TRANS­FOR­MA­TION

« Les ha­bi­tudes des gens se brûlent. Avec le Zoo, tout le monde s’est mis à faire du sketch. Au­jourd’hui, on est en train de tuer le res­tant de ra­dio talk. C’est une vague. Tu peux réus­sir à ob­te­nir une tri­bune sans avoir le ta­lent né­ces­saire. On a ou­vert la porte à des gens or­di­naires. C’est une er­reur. On a en­le­vé l’iden­ti­té à la ra­dio. Elle dé­çoit parce que les ar­ti­sans n’ont plus d’ac­cent par­ti­cu­lier », croit Yves Lan­dry, de XM sa­tel­lite et Ra­dioPi­rate.

« Ce n’est pas tout le monde qui va pou­voir sur­vivre. Tout change tel­le­ment vite, sur­tout à Québec. La ra­dio mu­si­cale va coû­ter moins cher, mais au bout du compte, il faut dis­tin­guer le pro­duit et le com­mer­cial », ajoute Stéphane Dupont, de CHOI.

EN SAN­TÉ

« Je ne suis pas d’ac­cord. Je fais vrai­ment ce que j’aime. Je suis d’abord un jour­na­liste. Il faut in­no­ver et sur­prendre, sor­tir des en­ve­loppes brunes et des nou­velles », sou­tient Do­mi­nic Mau­rais, de CHOI, qui ap­pré­cie par­ti­cu­liè­re­ment le po­lé­miste amé­ri­cain Glenn Beck, un ani­ma­teur et com­men­ta­teur à Fox News.

« On ne peut pas dire que c’est trop, mais on peut dire qu’il y a trop de mau­vais talk. Ce n’est pas juste le format, il y a la per­son­na­li­té aus­si. Ça doit être in­té­res­sant. Si tu n’as rien vé­cu... La ra­dio n’est pas du tout en dan­ger, pas plus que la té­lé avec les chaînes spé­cia­li­sées », af­firme Gilles Pa­rent, du FM 93.

« La ra­dio de Québec qui était en san­té se cherche une âme. On a vou­lu l’asep­ti­ser. Les chiffres qui do­minent au­jourd’hui sont ceux où tu te fai­sais mettre à la porte avant », dit Jeff Fil­lion, de XM et Ra­dioPi­rate.

« S’il y a un mé­nage à faire, il se fe­ra de lui-même. La ra­dio est en san­té et l’au­di­teur de Québec est ga­gnant », conclut Sylvain Bou­chard, du FM 93.

ET LES JEUNES?

Se­lon An­dré Ar­thur, un autre dan­ger guette les sta­tions de la Vieille Ca­pi­tale. « Québec a tou­jours été très dif­fé­rente jus­qu’à temps qu’elle soit di­ri­gée de Mon­tréal. Mon­tréal do­mine le mar­ché de la ra­dio de Québec, une ra­dio fon­da­men­ta­le­ment plate, des­ti­née à ne pas dé­plaire. Connais­sez­vous un seul ado­les­cent qui écoute la ra­dio?», ques­tionne le po­li­ti­cien qui ai­me­rait tou­jours dé­ni­cher un mi­cro.

PHOTO LES ARCHIVES, AFP

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.