Pour chan­ger la rou­tine

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA RENTRÉE DE LA RADIO -

MON­TRÉAL | Tête d’af­fiche de Rythme FM cet au­tomne, Fa­bienne La­rouche a ac­cep­té son nou­veau rôle d’ani­ma­trice pour jaz­zer son quo­ti­dien.

« Je suis une fille or­ga­ni­sée, de rou­tine, ad­met l’au­teure et pro­duc­trice.

« Ce que je vou­lais, c’était sor­tir de ma rou­tine, de mon quo­ti­dien [...], mais c’est aus­si per­tur­bant. C’est pour le mieux. Il va sor­tir quelque chose de cette ex­pé­rien­ce­là. Je ne sais pas quoi en­core, mais on ver­ra. »

Aux cô­tés de Sé­bas­tien Be­noît, Fa­bienne La­rouche coanime Le

Bon­heur est à 4 heures, sur les ondes de Rythme FM, à Mon­tréal, de­puis lun­di der­nier. Pour dix se­maines, elle rem­place Pa­tri­cia Pa­quin, par­tie en congé de ma­ter­ni­té.

« J’ai l’im­pres­sion que ça va bien. J’ai des éva­lua­teurs, des amis qui m’écoutent, dit-elle en riant.

« Ça reste le show de Sé­bas­tien, qui mène ça de main de maître. C’est toute une mé­ca­nique ; ça reste de courtes in­ter­ven­tions, c’est très fes­tif, gai et joyeux », re­marque-t-elle.

L’au­teure, qui a la pa­role fa­cile, doit par­fois se conten­ter d’une mi­nute et de­mie pour dire ce qu’elle a à dire.

« J’ai be­soin de trente se­condes pour prendre mon élan, après ça j’ex­plose », dit-elle en riant.

Fa­bienne La­rouche s’amuse avec la mé­téo — « Je suis une ma­niaque de mé­téo » — ou avec les bul­le­tins de cir­cu­la­tion sur Dé­ca­rie.

« C’est la seule place où c’est tou­jours blo­qué ! » dit-elle.

LA VOI­SINE D’À CÔ­TÉ

Fa­bienne La­rouche ne se pré­pare pas outre me­sure, pré­fé­rant plu­tôt s’ins­pi­rer de l’ac­tua­li­té pour ali­men­ter ses courtes in­ter­ven­tions.

« J’ai par­lé d’une chro­nique que j’ai en­ten­due à LCN sur les sans-fil. [...] Je vais aus­si par­ler de yo­ga, de thé vert, de la ren­trée des classes, de l’im­por­tance d’être po­li et res­pec­tueux avec les en­sei­gnants… C’est tou­jours col­lé à l’ac­tua­li­té. » Rythme FM a choi­si Fa­bienne La­rouche parce qu’elle re­joint les femmes, le pu­blic cible de la sta­tion.

« Je suis une fille qui tra­vaille, qui prend soin de ses pa­rents. Mes pré­oc­cu­pa­tions sont celles de la femme d’au­jourd’hui. Je pour­rais être la voi­sine d’à cô­té », dit-elle.

Peu im­porte l’is­sue de l’ex­pé­rience, Fa­bienne La­rouche n’en­vi­sage pas une nou­velle car­rière à la ra­dio, du moins pas pour l’ins­tant.

« Ce ne se­rait pas pos­sible, avec mon agen­da. Il y avait une fe­nêtre cet au­tomne », dit-elle.

Avec son nou­veau rôle, l’au­teure a d’ailleurs un au­tomne des plus char­gés, oc­cu­pée à écrire la fin de

Vir­gi­nie et les épi­sodes de sa nou­velle sé­rie, 30 Vies. « J’ai en­core 40 épi­sodes (de

Vir­gi­nie) à écrire. C’est très fort ce que je vis, dit-elle à pro­pos de la fin de l’émis­sion, qui comp­te­ra au fi­nal 1 740 épi­sodes. C’est la ren­contre d’an­ciens per­son­nages que j’ai ai­més, ajoute-t-elle au su­jet du con­ven­tum qui se­ra au coeur des in­trigues cet au­tomne.

« Je ne suis pas une fille de deuil. Je suis dé­jà ailleurs, avec 30 Vies. Le jour où je vais fer­mer mon or­di­na­teur, je vais le fer­mer. »

POUR VIVRE MIEUX

Fa­bienne La­rouche ac­cueille plu­sieurs chan­ge­ments dans sa vie pro­fes­sion­nelle, mais aus­si dans sa vie per­son­nelle. L’au­teure a ef­fec­ti­ve­ment pris un vi­rage san­té, « pas pour vivre plus vieille, mais pour vivre mieux. »

Fa­bienne La­rouche fait du yo­ga (pour amé­lio­rer sa flexi­bi­li­té), s’entraîne et marche cinq ki­lo­mètres par jour.

« Je suis mieux dans mon corps, ad­met-elle. La der­nière fois que j’ai cou­ru, je de­vais avoir neuf ans. »

Elle a aus­si re­vu son alimentation.

« Mon père a eu le can­cer du cô­lon. Alors, la viande rouge, ce n’est pas pour moi. Je re­com­mence aus­si à man­ger du pois­son, moi qui n’en ai pas man­gé de­puis 25 ans. J’ai aus­si éli­mi­né les des­serts de ma vie », confie-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.