QUANDKATY AREN­CON­TRÉ RUS­SELL

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Jane Ste­ven­son

Le pro­chain ma­riage de Ka­ty Perry avec l’ac­teur-co­mé­dien et an­cien vilain gar­ne­ment bri­tan­nique Rus­sell Brand fait suite à la de­mande qu’il lui a faite plus tôt cette an­née en Inde.

« J’ai­me­rais me ma­rier cette an­née, mais il doit me faire jouer dans ce film ( Ame­ri­can Trip), et avec ce disque ( Tee­nage Dream), j’ai l’im­pres­sion que je pas­se­rai une autre an­née sans dor­mir », a rap­por­té Ka­ty Perry à l’Agence QMI.

Alors, que pensent ses pa­rents, des pas­teurs pen­te­cô­tistes, de cet an­cien hé­roï­no­mane, ac­cro sexuel et al­coo­lique en ré­mis­sion?

« Ils ne le connaissent pas en­core vrai­ment. Mais ils donnent tou­jours aux gens le bé­né­fice du doute. Un peu comme je le fais. Je m’ef­force réel­le­ment de faire confiance aux gens et de leur don­ner le bé­né­fice du doute. Et s’ils veulent tout gâ­cher, c’est leur af­faire. Mes pa­rents ont eux aus­si eu des pé­riodes dé­chaî­nées (ma­man a fré­quen­té Ji­mi Hen­drix, pa­pa a pris de l’acide avec Ti­mo­thy Lea­ry). Et je crois que mon père, d’où il vient, sait que tout le monde mé­rite d’avoir une se­conde chance. Rus­sell fait vrai­ment tout son pos­sible pour de­ve­nir un homme qui se tient de­bout. C’est pour­quoi je l’épouse. En plus, il me traite comme une reine.» Le couple s’est ré­cem­ment fait faire sur leurs bi­ceps des ta­tous as­sor­tis en an­cien sans­krit, si­gni­fiant « suis le cou­rant ». « C’est notre de­vise, dit-elle. Nous sommes un peu cli­chés comme tous les couples qui sont amou­reux. Nous avons dé­ci­dé de nous faire ta­touer après nos fian­çailles en Inde, un voyage qui a été réel­le­ment ma­gni­fique et mer­veilleux. En fait, il ne s’était ja­mais fait ta­touer, alors je l’ai en­traî­né là-de­dans en quelque sorte. Nous sommes tous les deux d’ac­cord à ce su­jet. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.