Le rush du ci­né­ma

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hontebeyrie

Dans « Y’en au­ra pas de fa­cile », de Marc-An­dré La­voie, la sculp­tu­rale Ma­hée Paie­ment se trans­forme en lai­de­ron. En­tre­vue!

Y’en au­ra pas de fa­cile, de Marc-An­dré La­voie, prend l’af­fiche le 27 août. Dans cette comédie, Ré­jean (Ré­my Gi­rard) ra­conte sa vie à la ca­mé­ra et on le voit à dif­fé­rents âges, in­car­né par dif­fé­rents ac­teurs. Ma­hée Paie­ment est Marie, une jeune femme un peu bi­zarre que croise notre hé­ros, alors cam­pé par Pierre-Luc Brillant.

DU CONTRE-EM­PLOI SUR ME­SURE...

« J’ai re­çu le scé­na­rio, je l’ai lu et j’ai dit oui dans la même jour­née », ex­plique celle qui est à la fois co­mé­dienne, ani­ma­trice et femme d’af­faires. « Je suis quel­qu’un de moins im­pul­sive, mais là, ça a été ins­tan­ta­né. Je sa­vais que j’al­lais tour­ner dans ce film et que j’avais en­vie de le faire. » Le per­son­nage de Marie a été écrit par Marc-An­dré La­voie spé­cia­le­ment pour Ma­hée Paie­ment, ce qui a tou­ché la jeune femme qu’on n’avait pas vue à l’écran de­puis Les 3 p’tits co­chons de Pa­trick Huard.

Marie, belle cé­li­ba­taire, en a marre que tous les hommes ne sortent avec elle qu’à cause de sa beau­té. Elle dé­cide donc de s’en­lai­dir pour trou­ver l’âme soeur et vit une his­toire d’amour pas­sion­née avec Lu­cien (Pierre-Luc Brillant) qui la quit­te­ra quand il dé­cou­vri­ra la vé­ri­té.

Dans le cas de Ma­hée Paie­ment, de­ve­nir laide, ce­la veut dire s’af­fu­bler d’une per­ruque, de lu­nettes et d’en­fi­ler des couches de vê­te­ments dif­formes. Le tour­nage ayant eu lieu en plein été, l’été der­nier, le tout a don­né lieu à quelques suées. « Nous avons tour- né pen­dant les quelques jours de ca­ni­cule! On a bien ri, sur­tout avec la per­ruque. C’est d’ailleurs ce qu’il y a de plus chaud au monde! », se sou­vient la co­mé­dienne. Au cours d’une sé­quence par­ti­cu­liè­re­ment mé­mo­rable et de bon goût, Ma­hée Paie­ment offre tout un strip-tease à son col­lègue et les fans se­ront ra­vis d’ap­prendre que l’ac­trice n’a pas eu re­cours à un double. C’est bien elle qu’on voit à l’écran. « On ne voit pas grand chose, pré­cise-t-elle. Heu­reu­se­ment, j’avais eu une belle ex­pé­rience dans Les 3 p’tits co­chons, je n’ai donc pas hé­si­té dans Y’en

au­ra pas de fa­cile. C’est une scène qui est drôle et on a beau­coup ri. »

UN RE­TOUR AP­PRÉ­CIÉ

De ce tour­nage avec Marc-An­dré La­voie, Ma­hée Paie­ment conserve le sou­ve­nir d’une bonne hu­meur constante et d’un plai­sir in­éga­lé. L’ac­trice avait hâte de re­trou­ver les ca­mé­ras de ci­né­ma, même si elle a des rôles dans Les Boys ou Ca­mé­ra

Ca­fé. « Le ci­né­ma est vrai­ment mes pre­mières amours. C’est en tour­nant dans

Bach et Bot­tine que j’ai eu la pi­qûre. Il y a quelque chose en moi qui re­cherche tou­jours ce pre­mier buzz. La té­lé, c’est fa­bu­leux, mais ça va vite. Le ci­né­ma, c’est très très in­tense, c’est un rush. »

Par ailleurs, ce n’est pas le seul plai­sir qu’elle a eu sur le pla­teau. « Marc-An­dré et Es­ther, la pro­duc­trice, sont de­ve­nus de grands amis. Y’en a pas de

fa­cile a été un coup de foudre à la fois pro­fes­sion­nel et ami­cal comme il en ar­rive ra­re­ment dans une vie », confie-t-elle. Et cette his­toire d’amour n’a pas fi­ni de faire des pe­tits puisque c’est le réa­li­sa­teur qui a si­gné la pu­bli­ci­té de son par­fum, il y a quelques mois! Par­fois, la vie fait bien les choses et est... fa­cile!

Ré­my Gi­rard

Ève Du­ran­ceau et Em­ma­nuel Bi­lo­deau

Pa­trice Ro­bi­taille

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.