SERGE LOSIQUE

PER­SISTE ET SIGNE

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Mi­chelle Coudé-Lord MCLORD@JOUR­NALMTL.COM

MON­TRÉAL | Il dé­fend son fes­ti­val avec l’agres­si­vi­té d’une mère pour ses en­fants. Serge Losique aime pré­ci­ser que son Fes­ti­val des Films du Monde a

tou­jours sa re­con­nais­sance mon­diale. Il ne croit pas un seul ins­tant qu’il se fait da­mer le pion par To­ron­to avec le Tout Hol­ly­wood qui dé­ferle sur son tapis rouge en sep­tembre. Losique per­siste et signe.

Dans une de ses rares en­tre­vues, car M. Losique n’aime pas par­ler aux jour­na­listes, il pré­ci­sait la se­maine der­nière ce­ci: « To­ron­to, c’est le ren­dez­vous du ci­né­ma amé­ri­cain; ce sont les jun­kets. Notre fes­ti­val est de ca­té­go­rie A, re­con­nu of­fi­ciel­le­ment comme com­pé­ti­tif par la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale des pro­duc­teurs de films. To­ron­to n’a tou­jours pas cette cote. »

M. Losique dit jouer dans la cour des grands... Cannes, Ber­lin, Ve­nise.

Et à ceux qui ont vou­lu tuer son fes­ti­val il y a quelques an­nées, il ré­pond qu’il est en­core de­bout et que le FFM amène chez nous le meilleur du ci­né­ma du Ja­pon et de la Chine.

« Dans la vie, quand vous réus­sis­sez, des gens vont es­sayer de vous abattre », dit-il. Sauf que To­ron­to, cette an­née, lui a tout de même joué un pe­tit tour en pré­sen­tant des films qué­bé­cois en ve­dette... comme In­cen­dies, de De­nis Ville­neuve et À l’ori­gine d’un cri, de Robin Au­bert. Pour­quoi To­ron­to et pas Mon­tréal? Pour plu­sieurs ci­néastes qué­bé­cois, c’est à To­ron­to que ça se passe et non à Mon­tréal. Serge Losique re­fuse to­ta­le­ment de voir cette réa­li­té.

« Mon­tréal est in­ter­na­tio­nal, To­ron­to est la rampe de lan­ce­ment des films amé­ri­cains, tout sim­ple­ment ». Le dé­bat est ou­vert. Il sou­tient que lui ne veut rien sa­voir des « gad­gets amé­ri­cains ». Ses films pré­sen­tés à Mon­tréal gagnent sou­vent des Os­cars pour les meilleurs films en langue étran­gère.

DES CHIFFRES RÉ­VÉ­LA­TEURS

Le Fes­ti­val des Films du Monde de 2009 a at­ti­ré 428243 per­sonnes; de ce nombre, 84 % étaient des lo­caux et 16 % des vi­si­teurs.

Cette même étude ré­vèle que les par­ti­ci­pants au FFM sont sur­tout âgés de 45 à 64 ans, soit 45 %, et 83 % d’entre eux pos­sèdent un di­plôme uni­ver­si­taire. Le taux d’ap­pré­cia­tion des vi­si­teurs est éle­vé, soit au moins 8,4 sur 10.

On parle de re­tom­bées éco­no­miques de 22M$; les fes­ti­va­liers dé­pensent au to­tal 1 015,60$ en moyenne pour eux­mêmes et pour toutes les per­sonnes qui les ac­com­pagnent. Des don­nées qui ren­forcent le dis­cours de Serge Losique et lui font dire que son Fes­ti­val des Films du Monde est bien vi­vant.

PHOTO D’ARCHIVES

« Dans la vie, quand vous réus­sis­sez, des gens vont tou­jours es­sayer de vous abattre » as­sure Serge Losique, pré­sident fon­da­teur du FFM.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.