La ville de Québec MISE EN VE­DETTE

Avec 70 lieux de tour­nage dif­fé­rents, la ville de Québec de­vient pra­ti­que­ment un per­son­nage dans la té­lé­sé­rie Cha­botte et fille. Ac­tuel­le­ment en tour­nage, la comédie po­li­cière, ni­chée dans Li­moi­lou, mon­tre­ra la ville comme ja­mais au­pa­ra­vant.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - De­nise Mar­tel DE­NISE.MAR­TEL@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

« On s’est beau­coup promené et on a fait beau­coup d’ex­té­rieurs. Pour moi, il était im­por­tant que Québec de­vienne un per­son­nage à part en­tière dans la sé­rie », sou­ligne le réa­li­sa­teur Louis Bolduc ( Les Bou­gons, c’est ça la vie,

Belle-Baie, Les Boys...), ren­con­tré sur le pla­teau de tour­nage en plein bois, à Saint-Jean, Ile d’Or­léans.

« C’est la pre­mière fois que j’ai l’oc­ca­sion de tour­ner dans la ré­gion, mais ca fai­sait long­temps que je vou­lais faire quelque chose à Québec. Comme je suis ori­gi­naire de Boi­scha­tel, je connais très bien la ville. Je l’ai vue se trans­for­mer », in­siste Bolduc, qui a pris la re­lève de Je­re­my Pe­ter Allen, lui aus­si de Québec, pour réa­li­ser la deuxième sai­son de Cha­botte et fille qui se­ra té­lé­dif­fu­sée à Té­lé Québec en jan­vier pro­chain et éven­tuel­leemnt sur TV5 Monde, tout comme la pre­mière.

Ap­pro­ché l’au­tomne der­nier, le réa­li­sa­teur sou­tient s’être im­pli­qué très ra­pi­de­ment dans la suite des aven­tures de Jean-Jacques Cha­botte (Jacques Gi­rard), dé­tec­tive pri­vé, de sa fille Zoé (Clau­diane Ruel­land) et de leur voi­sine et amie, l’avo­cate Jeanne La­val­lée (Na­tha­lie Mal­lette).

« Les évé­ne­ments sur­ve­nus dans la pre­mière sai­son suivent leur cours, mais c’est sûr que j’ar­rive avec ma propre vi­sion. D’au­tant plus que j’ai eu la chance de lire les scé­na­rios très tôt, ce qui m’a per­mis d’ap­por­ter des idées pour qu’il y ait plus d’ac­tion et plus de lieux ex­ploi­tés. Comme dans toute suite, on cherche tou­jours à en faire plus, à al­ler plus loin, c’est nor­mal.

Ce se­ra pa­reil si je réa­lise la troi­sième sai­son », confie le réa­li­sa­teur, avant de re­tour­ner sur le pla­teau.

125 CO­MÉ­DIENS

Quatre ou cinq jours de tour­nage sont pré­vus dans l’île de Fé­lix, alors que l’équipe a pas­sé une se­maine sur les hau­teurs de Châ­teau-Ri­cher, en plus de tour­ner dans Li­moi­lou, sur les Plaines, au Bas­sin Louise, sur la Ter­rasse Duf­fe­rin....

« Le fleuve est sou­vent pré­sent », pré­cise Mi­chel Gau­thier, pro­duc­teur de la té­lé­sé­rie.

« L’an der­nier, il y avait 90 ac­teurs pour 10 épi­sodes. Cette an­née, on a 125 rôles par­lant pour 13 épi­sodes. 95 % des co­mé­diens sont de Québec et 70 % des tech­ni­ciens. Le bud­get to­tal est de 3,9 mil­lions de dol­lars, soit 300 000 $ par épi­sode, com­pa­ra­ti­ve­ment à 277 000 $ l’an der­nier.

Au-de­là de l’in­trigue, la grande nou­veau­té de la deuxième sai­son, c’est vrai­ment l’in­té­gra­tion dra­ma­tique de la ville de Québec, avec des re­tours 30 ans en ar­rière.

Québec est une ville es­sen­tiel­le­ment ci­né­ma­to­gra­phique et les té­lé­spec­ta­teurs vont dé­cou­vrir des lieux qu’ils ne connaissent pas, de nou­velles têtes et un dé­cor d’une beau­té ex­tra­or­di­naire », in­siste le pro­duc­teur.

Ad­met­tant que tour­ner à Québec est un peu plus com­pli­qué, les in­fra­struc­tures étant à Mon­tréal, il ajoute que

Cha­botte et fille gagne au change. « On a des têtes et des dé­cors qu’on ne voit pas sou­vent à la té­lé, des gens plein de ta­lent. On a fil­mé, entre autres, un pique-nique sur le toit de l’hô­tel Do­mi­nion, avec en ar­rière-plan, le Mou­lin à images de Robert Le­page.

C’est de toute beau­té! », ajoute le pro­duc­teur avec fier­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.