Pour qu’on n’ou­blie ja­mais!

Centre de mise en va­leur des Opé­ra­tions Di­gni­té

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

Ou­bliez les vieilles pierres, les mo­nu­ments cé­lèbres ou les grandes éten­dues, le tré­sor de cette se­maine est un rap­pel d’un sou­lè­ve­ment po­pu­laire, sans pré­cé­dent dans l’his­toire ru­rale du Québec, le mou­ve­ment de ré­sis­tance Opé­ra­tion Di­gni­té.

Si vous avez moins de 50 ans et que vos études ne vous ont pas plon­gé dans l’his­toire du Québec, peut-être igno­rez-vous cette por­tion, sans doute la plus mar­quante de notre his­toire ru­rale. Pour la dé­cou­vrir, ren­dez-vous dans le Bas-Saint-Laurent, au Centre de mise en va­leur des Opé­ra­tions Di­gni­té.

Ce pe­tit vil­lage de 400 ha­bi­tants, si­tué à 50 km au sud de Ri­mous­ki, de­meure en­core au­jourd’hui l’in­car­na­tion de ce mou­ve­ment dans l’est du Québec. Pour cette rai­son, le deuxième étage de l’an­cien pres­by­tère, qui sert éga­le­ment de bi­blio­thèque mu­ni­ci­pale et de centre d’archives, pro­pose une ins­tal­la­tion mul­ti­mé­dia met­tant en scène des ho­lo­grammes de per­son­nages réels et fic­tifs, des ef­fets spé­ciaux, des en­re­gis­tre­ments vi­déo et la pos­si­bi­li­té de consul­ter des do­cu­ments d’archives, tous por­teurs d’émo­tion.

RAP­PEL DES FAITS

C’est ain­si qu’on se re­trouve au coeur des an­nées 60. Le gou­ver­ne­ment, ne trou­vant pas ren­table de gar­der au­tant de pe­tits vil­lages à l’in­té­rieur des terres, dé­cide de fer­mer 96 vil­lages et ter­ri­toires du Bas-SaintLaurent afin de rap­pro­cher la po­pu­la­tion des grands centres. En­vi­ron 64 400 per­sonnes doivent être re­lo­gées. Le man­dat est confié au Bu­reau d’amé­na­ge­ment de l’Est-du-Québec, qui leur offre un pe­tit mon­tant d’ar­gent pour leur ferme et leur terre, leur pro­met­tant une vie bien meilleure dans les HLM qui les at­tendent.

Ha­bi­tués au grand air, à bû­cher dans la fo­rêt ou à soi­gner les ani­maux, fer­miers et bû­che­rons se re­trouvent en­tas­sés dans de pe­tits lo­ge­ments, à vivre de l’aide so­ciale ou à tra­vailler dans des « usines à dor­mir ». Ré­duits à vivre de l’aide de l’État, in­ca­pables de jouer leur rôle de pour­voyeur au­près de leur fa­mille, ils perdent leur fier­té et plu­sieurs tombent ma­lades. Cer­tains en meurent.

Le 15 août 1971, à Es­prit-Saint, qui fai­sait par­tie des vil­lages à fer­mer, un mou­ve­ment po­pu­laire s’af­firme et prend le nom d’Opé­ra­tion Di­gni­té 2, le vil­lage de Sainte-Paule, au sud de Ma­tane, ayant ini­tié le mou­ve­ment un an plus tôt. La ba­taille est dif­fi­cile et l’on pousse même jus­qu’à la prise d’otage, mais le gou­ver­ne­ment fi­nit par cé­der. Un to­tal de 86 vil­lages sont ain­si sau­vés. Es­prit-Saint est l’un d’eux.

Le par­cours, qui prend en­vi­ron 2 heures, est char­gé d’émo­tion, sur­tout dans la par­tie té­moi­gnages. On y en­tend les co­lons dé­chi­rés et anéan­tis, le cu­ré JeanMarc Gendron, mais ce qui frappe da­van­tage est cer­tai­ne­ment les re­grets des agents de « re­lo­ca­li­sa­tion » vieillis­sants et hon­teux de cet épi­sode peu re­lui­sant de leur car­rière.

PHOTOS COUR­TOI­SIE

3

1. In­té­rieur de l’église Es­prit-Saint où est pré­sen­tée l’ex­po­si­tion Mé­moire d’une com­mu­nau­té. 2. Le Centre d’in­ter­pré­ta­tion d’Opé­ra­tion Di­gni­té est si­tué au deuxième étage de l’an­cien pres­by­tère, voi­sin de l’église. 3. Pas de pan­neau bleu pour in­di­quer l’en­droit, seule­ment cette pe­tite pan­carte.

1

2

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.