Hits et bides des films de l’été

Au dé­but du mois de mai, nous vous avons pro­po­sé une re­vue de quelques films à pa­raître pen­dant la sai­son es­ti­vale qui avaient tous des preuves à faire, sur­tout en ce qui concer­nait leurs ve­dettes. Le fil d’ar­ri­vée que re­pré­sente la fête du Tra­vail est à

Le Journal de Quebec - Weekend - - RENTREE CULTURELLE 2010 -

Com­men­çons donc par la sor­tie, le 14 mai der­nier, de MacG­ru­ber. Il s’agit du plus ré­cent sketch de Sa­tur­day Night Live que les pro­duc­teurs de l’émis­sion ont ju­gé digne d’une ver­sion de 90 mi­nutes.

Bien que cer­tains cri­tiques ont ad­mis que ce film était su­pé­rieur à de nom­breux sous-pro­duits de la cé­lèbre émis­sion de fin de soi­rée (ce qui n’est pas très dif­fi­cile), l’agent spé­cial in­car­né par Will Fortes n’est pas par­ve­nu à désa­mor­cer ce dé­sastre ci­né­ma­to­gra­phique qui n’a en­gran­gé que 8,5 mil­lions de dol­lars, le pire ré­sul­tat de l’his­toire de SNL.

Le ver­dict : per­dant.

Le même week-end, Robin des bois pre­nait d’as­saut nos écrans sous les traits de Rus­sell Crowe. L’ac­teur avait dé­lais­sé les col­lants et l’at­ti­tude fron­deuse en fa­veur d’une in­ter­pré­ta­tion plus sombre et mus­clée.

Après les ré­sul­tats plu­tôt dé­ce­vants de Jeux de pou­voir et Une Vie de men- songes, Crowe avait gran­de­ment be­soin d’un hit, et, bien que la su­per­pro­duc­tion n’ait réus­si à en­gran­ger que la moi­tié des 200 mil­lions de dol­lars qu’elle a coû­té en Amé­rique du Nord, elle a tout de même connu un cer­tain suc­cès outre-mer.

Le ver­dict : match nul.

Lorsque les in­nom­brables ef­fets spé­ciaux de Prince of Persia ont en­va­hi les mé­ga­plex, fin mai, beau­coup d’es­poirs étaient fon­dés sur la ca­pa­ci­té des ci­né­philes à ac­cep­ter Jake Gyllenhaal en tant que hé­ros d’un film d’ac­tion.

Une fois la pous­sière re­tom­bée, Jer­ry Bruck­hei­mer n’a ré­cu­pé­ré, aux États-Unis, que 90 des 200 mil­lions $ qu’il avait in­ves­tis. En clair? Robert Dow­ney Jr n’a rien à craindre pour l’ins­tant.

Le ver­dict : per­dant.

La troi­sième se­maine de juin était une se­maine cru­ciale pour Tom Crui- se. C’est à ce mo­ment qu’il es­pé­rait re­nouer avec le suc­cès com­mer­cial au box-of­fice grâce au film Nuit et jour, un film d’ac­tion co­mique où il par­ta­geait la ve­dette avec Ca­me­ron Diaz.

Lan­cé dans la fou­lée des films Le Chas­seur de primes et Tuer pour ai­mer, le film est pa­ru un mer­cre­di et a ra­pi­de­ment prou­vé son in­suc­cès. Il a même rap­por­té moins que le pré­cé­dent film de Tom Cruise, Val­ky­rie.

Le ver­dict : per­dant.

Après avoir réa­li­sé que jouer des rôles de son âge ne rap­por­tait pas, Adam Sandler a dé­lais­sé ce genre de rôle, qu’on pense à Drôle de monde ou Règne sur moi, pour re­nouer avec son ha­bi­tuel per­son­nage lou­foque dans la comédie Grandes per­sonnes.

Que le film soit bon ou non (et il ne l’était pas) n’avait au­cune im­por­tance. Ce qui comp­tait, c’est qu’il ait l’air amu­sant et les fans de Sandler ont ré­pon­du à l’ap­pel en dé­pen­sant plus de 160 mil­lions de dol­lars pour al­ler le voir, ce qui le place au coude à coude avec Drôle de père en tant que film le plus lu­cra­tif de Sandler.

Le ver­dict : ga­gnant.

Mais alors, si cette belle sai­son a été si riche en dé­cep­tions, qui a été le plus gros per­dant de tous?

C’est sans au­cun doute le pro­duc­teur Jer­ry Bruck­hei­mer, qui, il ya à peine quelques mois, avait droit au tapis rouge lors d’une soi­rée pour ho­no­rer l’en­semble de sa car­rière.

Heu­reu­se­ment, cette cé­lé­bra­tion a eu lieu avant que l’on con­naisse les ré­sul­tats au box-of­fice de Prince of Persia, qui, si on les ju­melle à la piètre per­for­mance de son autre pro­duc­tion, L’Ap­pren­ti sor­cier, ont lais­sé un dé­fi­cit d’en­vi­ron 200 mil­lions $ dans les coffres des stu­dios Dis­ney.

Il compte fort pro­ba­ble­ment sur le ca­pi­taine Jack Spar­row pour se ra­che­ter, puisque Pi­rates des Ca­raïbes : On Stranger Tides doit ar­ri­ver à bon port en mai pro­chain.

Prince of Persia.

Robin des bois.

Nuit et jour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.