L’en­fer dans votre as­siette!

Après avoir rem­por­té, en 2008, le prix dis­tinc­tion dans la ca­té­go­rie « Nou­veau res­tau­rant » à l’oc­ca­sion du 20e Ga­la de la res­tau­ra­tion de Québec, le res­tau­rant Le Feu Sa­cré sait se tailler une place de choix grâce à ses grillades d’en­fer!

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS -

Avec la qua­li­té de ses coupes de boeuf Nor­thridge AAA vieillies un mi­ni­mum de 35 jours, ain­si qu’un vi­vier conte­nant des ho­mards vi­vants à l’an­née, Le Feu Sa­cré a de quoi faire des ja­loux. Si­tué en plein coeur du Vieux-Québec, sur la pit­to­resque rue Saint-Louis, le res­tau­rant sied dans une bâ­tisse da­tant de 1804. Murs de pierres, ob­jets an­ces­traux et vieux bois de grange mettent en va­leur le cô­té his­to­rique de l’en­droit, mais une touche ac­tuelle et sty­li­sée vient tou­te­fois don­ner un look mo­derne au dé­cor.

Le Feu Sa­cré pro­pose un me­nu prin­ci­pa­le­ment axé sur les grillades et fruits de mer. Se cô­toient donc sur le me­nu le pa­vé de flé­tan rô­ti ser­vi avec rou­leaux im­pé­riaux de lé­gumes et sau­mon fu­mé, le homard du Québec frais du vi­vier, la poê­lée de pé­toncles Ho­kaï­do et les pattes de crabe de l’Alas­ka. Le contrefilet, la ba­vette et le mi­gnon de boeuf, le T-Bone de veau du Québec ser­vi avec sauce cré­meuse aux cham­pi­gnons, le su­prême de vo­laille ser­vi avec sauce à la mou- tarde à l’an­cienne fi­gurent éga­le­ment au me­nu, ain­si que le car­ré de Wa­pi­ti d’éle­vage ser­vi avec sauce poi­vrade.

Cha­cun des plats est ser­vi avec un fé­cu­lent et une sauce au choix. Les clients peuvent donc choi­sir entre les pommes de terres ba­nane, la pu­rée, les frites al­lu­mettes ou le riz, ain­si que la sauce au vin rouge, au poivre ou mou­tar­dine et ce, sans frais sup­plé­men­taires.

Même si le res­tau­rant ne pos­sède pas de ter­rasse, comme tous les com­merces de la rue Saint-Louis, les grandes fe­nêtres fai­sant face à la rue peuvent s’ou­vrir com­plè­te­ment pour re­créer l’« ef­fet-ter­rasse » tant re­cher­ché par les pas­sants. Les places si­tuées sur le bord des fe­nêtres sont très pri­sées, alors pre­mier ar­ri­vé, pre­mier ser­vi…

Pour tous les com­mer­çants et res­tau­ra­teurs du Vieux-Québec, l’été est une pé­riode fort acha­lan­dée qui at­tire énor­mé­ment de tou­ristes, mais Le Feu Sa­cré sait éga­le­ment ti­rer son épingle du jeu du­rant la sai­son hi­ver­nale et, contrai­re­ment à plu­sieurs de ses voi­sins, de­meure ou­vert 12 mois par an­née. Pour­quoi? Parce qu’il n’existe au­cun autre steak house de qua­li­té à proxi­mi­té, donc les ré­si­dents se ré­jouissent d’en re­trou­ver un à quelques pas de la mai­son. En­fin, la jeune équipe dy­na­mique du Feu Sa­cré sau­ra as­su­ré­ment com­bler et fi­dé­li­ser tous les épi­cu­riens de pas­sage et, qui sait, peut-être même vous…

PHOTO SI­MON CLARK

Les pro­prié­taires Va­lé­rie et Jean-François Cô­té en­tourent ici la di­rec­trice du res­tau­rant, Na­dia Bel­le­mare, et le chef cui­si­nier, Da­niel Pelletier.

PHOTO SI­MON CLARK

Pou­vant ac­cueillir jus­qu’à 100 convives, le res­tau­rant pos­sède deux sa­lons pri­vés de 20 et 14 places pour les clients en re­cherche d’in­ti­mi­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.