SUR LA ROUTE DU POÈTE RA­CON­TEUR

MON­TRÉAL | Dans sa tour­née « Ima­gi­naire », Ni­co­la Cic­cone parle comme ja­mais. Le ma­gi­cien des mots a le goût de dire et de chan­ter. Cette tour­née l’ha­bite dé­jà comme une deuxième peau.

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Mi­chelle Coudé-Lord Le Jour­nal de Mon­tréal

« Je trouve que les textes de mes nou­velles chan­sons in­vitent à la conver­sa­tion. Donc, j’ai écrit quelques mo­no­logues qui me servent de lien. Je suis un ra­con­teur après tout », confie l’au­teur-com­po­si­teur ve­dette, qui fe­ra sa grande ren­trée mont­réa­laise le 13 oc­tobre, à la salle Mai­son­neuve. Il en­tame donc une tour­née de 60 spec­tacles. « Je vois ce­la comme un énorme pri­vi­lège et je m’aper­çois que mon der­nier al­bum, Ima­gi­naire, per­met de belles et douces conver­sa­tions », dit-il.

Ni­co­la Cic­cone chante L’im­mi­grant, un hom­mage à tous ces gens ve­nus d’ailleurs qui ont pris ra­cine au Québec.

« FÉ­MI­NI­TÉ », UNE CHAN­SON FORTE

Il s’émeut de­vant la ré­ac­tion du pu­blic lors­qu’il leur chante Fé­mi­ni­té, une chan­son qui parle du can­cer.

« Je vois des gens pleu­rer, d’autres sou­rires, car il y a aus­si beau­coup d’es­poir. Cette chan­son rend hom­mage à tous ceux qui se battent et ceux qui les en­tourent. Mais, on rit aus­si avec Pic­co­la Ita­lia. Ce spec­tacle est un voyage que je fais avec les gens, on passe par une gamme d’émo­tions. Mais ja­mais je me suis sen­ti au­tant prêt à com­mu­nier avec le pu­blic. La scène me trans­porte d’une belle ma­nière. J’y suis très heu­reux », sou­ligne un Ni­co­la Cic­cone, fin prêt pour amor­cer cette vaste tour­née.

Bien sûr qu’il chan­te­ra éga­le­ment tous ses suc­cès, et ils sont nom­breux.

« Le concert compte plus d’une ving­taine de chan­sons. Je sens que j’ai une bonne étoile, car sen­tir que les gens sont en­core avec moi après près de 20 ans me fait réa­li­ser à quel point j’ai une bonne étoile », es­time Ni­co­la Cic­cone.

LE POÈTE SE FAIT CONFIANCE

Il dit se faire plus confiance pour écrire le conte­nu de ce spec­tacle.

« Je sa­vais qu’en écri­vant l’al­bum Ima­gi­naire, j’al­lais me re­trou­ver sur scène avec des chan­sons so­lides, qui al­laient me per­mettre de ra­con­ter de vraies his­toires. Quand je fais L’im­mi­grant, je pense à mon père et à tous ces gens ba­tailleurs qui ont su se faire un nou­veau chez soi, et je suis em­por­té. » Quand il parle des mots, Ni­co­la Cic­cone est ému. « Pour moi, c’est in­croyable ce que tu peux faire avec les mots. C’est comme d’of­frir une pein­ture aux gens. Je leur en­voie des images et ils se créent leur propre his­toire, leur propre per­son­nage. Je pense qu’une belle fa­çon de me dé­fi­nir est un “ poète ra­con­teur”. Je suis, au fond, un com­mu­ni­ca­teur qui se met to­ta­le­ment au ser­vice des mots. Mon spec­tacle, j’es­père, per­met­tra de créer des liens uniques avec mon pu­blic. »

« Es­poir » est un mot qui re­vient sou­vent dans le vo­ca­bu­laire de Ni­co­la Cic­cone.

« Le spec­tacle Ima­gi­naire rap­pelle que dans cette ur­gence de vivre, il ne faut pas ou­blier de prendre le temps de dire et d’agir, et sur­tout de sa­vou­rer la vie. C’est pour moi un grand mo­ment d’amour », conclut un Ni­co­la Cic­cone, prêt à em­bras­ser le Québec. Ni­co­la Cic­cone est à la salle Mai­son­neuve, à Mon­tréal, le 13 oc­tobre; à la Salle An­dré-Ma­thieu, le 2 oc­tobre et à la Salle Al­bert-Rous­seau de Québec, le 25 oc­tobre.

PHOTOS LES ARCHIVES, LE JOUR­NAL DE MON­TRÉAL

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.