Perdre des amis sur Fa­ce­book

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

« Avant on vi­vait sur des fermes, puis on a vé­cu en ville. Et main­te­nant, on vit sur In­ter­net. » Cette phrase-choc est pro­non­cée par Jus­tin Tim­ber­lake dans le film Le ré­seau

so­cial, qui ra­conte la folle créa­tion du site Fa­ce­book. Et cette phrase montre bien à quel point, en quelques an­nées, ce ré­seau so­cial est de­ve­nu tel­le­ment in­con­tour­nable qu’on ne se rap­pelle même plus com­ment on vi­vait avant son in­ven­tion. Ce film ha­le­tant de Da­vid Fin­cher ra­conte com­ment un nerd de 19 ans est de­ve­nu le plus jeune mil­liar­daire du monde, en in­ven­tant un mi­ni­ré­seau so­cial, d’abord li­mi­té à son uni­ver­si­té. On ap­pre­nait d’ailleurs, la se­maine der­nière, que le fon­da­teur Mark Zu­cker­berg était plus riche que Steve Jobs. Ra­re­ment un film au­ra aus­si bien ra­con­té la mise sur pied d’une en­tre­prise, de l’idée ori­gi­nale, à la re­cherche de fi­nan­ce­ment, aux in­évi­tables crises de crois­sance pour abou­tir à une for­tune co­los­sale et une en­tre­prise qui re­joint au­jourd’hui 500 mil­lions de per­sonnes. Mais le plus iro­nique de toute cette his­toire, c’est que dans le pro­ces­sus, le fon­da­teur Zu­cker­berg perd son plus proche ami en créant un ré­seau dont le but est jus­te­ment… de rap­pro­cher les amis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.