Un « road mo­vie » pour ré­flé­chir

MON­TRÉAL | De­nise Robert et Fa­bienne La­rouche ont vrai­ment ai­mé tra­vailler en­semble au point de vou­loir ré­ci­di­ver.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Mi­chelle Coudé-Lord Le Jour­nal de Mon­tréal

« Nous avons cru en­semble à ce film et nous l’avons ame­né en­semble sur grand écran. Ce fut une ex­pé­rience tout à fait en­ri­chis­sante. Com­ment au­rais-je pu re­fu­ser de tra­vailler avec l’unique De­nise Robert? », lance Fa­bienne La­rouche qui trouve bien des si­mi­li­tudes entre la pro­duc­tion té­lé­vi­suelle et ci­né­ma­to­gra­phique.

« En­core là, il faut au point de dé­part une belle his­toire. Louis Bé­lan­ger et Alexis Martin ont su tra­duire par­fai­te­ment la souf­france d’un homme qui perd son fils de cinq ans. Com­ment don­ner un sens à sa vie après un tel drame? C’est un road mo­vie qui nous in­vite à ré­flé­chir sur la vie, ses forces et ses fai­blesses. Et que ce soit deux gars qui fassent cette route et af­fichent leurs émo­tions, c’est d’au­tant plus in­té­res­sant », as­surent les deux pro­duc­trices.

LE TA­LENT DE LOUIS BÉ­LAN­GER

Route 132 est un film d’au­teur avec un bud­get de 3,2 mil­lions de dol­lars.

« Nous sommes heu­reux de pou­voir le pré­sen­ter dans 25 salles au Québec. Louis Bé­lan­ger mé­rite que ses oeuvres soient vues par le plus grand nombre de ci­né­philes, car il a un ta­lent im­mense. Cha­cune de ces images compte. Re­ce­voir une cri­tique comme celle qui fut écrite dans Va­rie­ty après la pré­sen­ta­tion du film à To­ron­to est un beau ca­deau. Je crois sin­cè­re­ment que ce film au­ra une belle car­rière », as­sure De­nise Robert. Même pas­sion, même route, les deux pro­duc­trices at­tendent dé­jà le pro­chain pro­jet. « Nous sommes deux ma­niaques toutes les deux, af­firme Fa­bienne La­rouche. Chaque dé­tail compte. Ce qui est in­té­res­sant avec De­nise, c’est que je sais qu’avec elle, pas un dé­tail ne se­ra ou­blié. Elle est d’une belle et grande in­ten­si­té et son hu­mi­li­té m’émeut. C’est mon amie, c’est une grande dame », conclut Fa­bienne La­rouche.

De­nise Robert ajou­ter d’ailleurs : « Si vous êtes ma­lade, Fa­bienne est le genre d’amie de vous ac­com­pa­gner à l’hô­pi­tal, de res­ter à vos cô­tés et elle s’as­su­re­ra que vous êtes bien soi­gnée. C’est une fille avec un coeur im­mense. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.