UNE DOSE DE CA­FÉINE POUR LAURENT PA­QUIN ET RÉAL BÉ­LAND

La fa­mille de Ca­mé­ra Ca­fé s’agran­dit cette sai­son avec l’ar­ri­vée de deux nou­veaux per­son­nages. Laurent Pa­quin se fait avo­cat, alors que Réal Bé­land de­vient ven­deur.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin SERGE.DROUIN@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Pour Laurent Pa­quin, c’est sa deuxième pré­sence im­por­tante comme co­mé­dien dans une de nos sé­ries. On se rap­pelle qu’il a joué pen­dant cinq sai­sons dans His­toires de filles. Il a ob­te­nu son rôle d’Alain à la suite d’une au­di­tion.

« J’avais dé­jà pas­sé une au­di­tion pour être de Ca­mé­ra Ca­fé au mo­ment où Pierre Bras­sard et Martin Matte ont quit­té une pre­mière fois. Je n’avais pas trop com­pris à l’époque com­ment on jouait dans la sé­rie. Il y a une fa­çon par­ti­cu­lière de jouer dans Ca­mé­ra

Ca­fé. C’est une ca­mé­ra, un plan. C’est un jeu entre le théâtre et la té­lé. Bref, la pre­mière au­di­tion ne s’était pas trop bien pas­sée. Lors­qu’on m’a rap­pe­lé, je sa­vais un peu plus com- ment faire et ça a fonc­tion­né. »

Son Alain, Laurent Pa­quin le dé­fi­nit comme un avo­cat « in­com­pé­tent sur les bords; un peu pa­res­seux, broche à foin. On se de­mande com­ment il a pu ob­te­nir son di­plôme », note l’hu­mo­riste et ac­teur. Pa­quin par­ti­ci­pe­ra à une dou­zaine d’épi­sodes de Ca­mé­ra Ca­fé.

Outre cette comédie de si­tua­tion, Pa­quin anime tou­jours l’émis­sion ma­ti­nale de CKOI, à Mon­tréal, et se­ra le chef de l’op­po­si­tion des pro­chaines Par­le­men­te­ries. « Je ne pré­pare pas de nou­veau spec­tacle so­lo pour le mo­ment. Je note des idées mais sans plus. J’aime bien être à la mai­son. Ma blonde et moi avons un fils de quatre ans et de­mi et nous sommes en at­tente d’une ré­ponse en adop­tion. Ça pour­rait ar­ri­ver cette an­née. Alors, j’aime mieux être à la mai­son. »

BÉ­LAND EN HIN­DOU

De son cô­té, Réal Bé­land joue Ra­jat, un Hin- dou. « C’est un beau per­son­nage. Ses pa­rents viennent de l’Inde, mais lui est né au Québec. C’est un gaf­feur, un gars pas très ha­bile, dit d’em­blée Réal Bé­land. Par contre, il a beau­coup de suc­cès au­près des femmes », ajoute-t-il. D’ailleurs, Ra­jat de­vien­dra l’obs­cur ob­jet de dé­sir de Jeanne (Ca­the­rine-Anne Tou­pin).

C’est grâce à un ar­ti­san des Boys, Louis Bolduc, si Réal Bé­land se re­trouve dans

Ca­mé­ra Ca­fé. « Il m’a pro­po­sé d’in­ter­pré­ter un per­son­nage qui res­sem­bait à ce­lui d’un de mes films (Ca­na­da). En­semble, nous avons re­gar­dé ce qu’on pou­vait faire pour

Ca­mé­ra Ca­fé », dit Bé­land. Par­lant des Boys, Réal Bé­land re­pren­dra son rôle de Martin dans la sé­rie co­mique. « Martin de­vient de plus en plus ma­ture. Il aide tout le monde et n’a pas vrai­ment de vie à lui. C’est un peu un sui­veux. Il com­mence à dé­cou­vrir les femmes. »

L’agen­da de Bé­land ne s’ar­rête pas là. Il vient de tour­ner 19 épi­sodes de Trip­peux, pour Ztélé. Dé­jà, il sait que cette sé­rie re­vien­dra l’an pro­chain.

En ce mo­ment, Bé­land ter­mine la tour­née de son spec­tacle Sim­pli­ci­té vo­lon­taire. « Jus­qu’à main­te­nant, j’ai fait 1 000 ap­pels té­lé­pho­niques en Mon­sieur La­treille. » Fi­na­le­ment, une fois par mois, on re­trou­ve­ra Bé­land comme pa­né­liste à Atomes

crochus, à V.

RE­BON­DIS­SE­MENTS

La sé­rie pro­met des re­bon­dis­se­ments cette sai­son. Com­ment Josée et Sylvain (Ju­lie Mé­nard et Stéphane E. Roy) vi­vron­tils le rôle de nou­veaux pa­rents? Ils au­ront à faire face à bien des obs­tacles : la re­cherche d’une gar­dienne, le post­par­tum... Nor­mand (Claude Pré­gent) conti­nue­ra tou­jours de ma­gouiller et Martin (Ma­rio Bé­lan­ger) se­ra en­core ca­pable de faire ca­po­ter ses col­lègues avec ses plans. Fi­na­le­ment, An­dré (Bob­by Besh­ro) crée­ra sa propre re­li­gion, la Troupe universelle pour l’ef­fi­ca­ci­té re­li­gieuse (le TUER). Réal Bé­land se­ra à la salle Al­bert-Rous­seau le 9 oc­tobre. On le re­trouve avec Laurent Pa­quin dans Ca­mé­ra Ca­fé, le mar­di, à 19 h, à TVA.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.