pla­né­taires

SAINT-ZÉ­NON | Une qua­ran­taine de pays sont in­té­res­sés par la dif­fu­sion des Lol :-) de Qué­béComm. Des ac­cords sont dé­jà in­ter­ve­nus avec no­tam­ment la France, la Russie et le Ja­pon, et des op­tions sont né­go­ciées dans 35 autres… dont le Li­ban!

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Pierre O. Na­deau Le Jour­nal de Québec

« Ça fai­sait des an­nées qu’on tra­vaillait à ce pro­jet-là, mais per­sonne ne vou­lait in­ves­tir dans notre aven­ture, jus­qu’au jour où l’on a ren­con­tré Sylvain Pa­rent-Bé­dard, pré­sident de Qué­béComm (Grand Rire de Québec). Il a cru à notre his­toire et a ac­cep­té de ris­quer 400 000 $ de sa poche dans notre pro­jet qui était en­core seule­ment sur pa­pier », ex­pliquent De­nis Sa­vard et Pierre Pa­quin, les deux hommes clés du pro­jet.

« Ce bud­get nous a per­mis d’al­ler tour­ner nos pre­mières cap­sules au Mexique. On a dé­pê­ché une équipe de 30 per­sonnes pen­dant trois se­maines. Pour­quoi le Mexique? Pour la ri­chesse des lieux et sa lu­mière na­tu­relle. On te­nait à of­frir un pro­duit de haute qua­li­té dans des lieux exo­tiques, qui se prê­te­raient au mar­ché in­ter­na­tio­nal », ex­pliquent les deux hommes qui, après avoir tour­né cet été, à Mon­tréal, ont pris la di­rec­tion de l’Utah, aux États-Unis, pour y tour­ner no­tam­ment des scènes lou­foques avec des… cow-boys!

Après quoi, ils se di­ri­ge­ront vers le Ma­roc pour créer de nou­velles scènes dans le dé­cor du dé­sert. « Lorsque nous sommes re­ve­nus du Mexique, nous avons tra­vaillé comme des ma­lades, jour et nuit, pour pré­pa­rer une émis­sion pi­lote pour le Mip TV (un ren­dez­vous se­mi-an­nuel, à Cannes, qui réunit plus de 11 500 pro­fes­sion­nels de la té­lé­dif­fu­sion, qui mar­chandent des droits pour plus de trois mil­liards de dol­lars). Sans prendre au­cun ren­dez-vous avec les dif­fu­seurs, nous avons oc­cu­pé un es­pace au kiosque de Té­lé­film Ca­na­da, où nous avons dif­fu­sé notre pi­lote sur écran géant. Les gens pas­saient, re­gar­daient notre montage, riaient et ache­taient nos droits exclusifs. Fal­lait voir les Fran­çais, les Ar­gen­tins et les Ja­po­nais rire des mêmes blagues. C’était très en­cou­ra­geant. »

TVA EM­BARQUE

Une autre bonne nou­velle est ve­nue du Groupe TVA, qui a si­gné une en­tente pour trois ans pour la dif­fu­sion,fu­sion, dès jan­vier 2011, de trois sé­ries de 13 émis­sions d’une de­mi-heure, en plus de par­ti­ci­per à la dif­fu­sion in­ter­na­tio­nale, pro­jet glo­bal de trois mil­lions et de­mi de dol­lars.

« En rai­son de notre concept in­édit, les ache­teurs ac­cèdent à des droits pour dif­fu­ser nos cap­sules d’hu­mour sur di­verses pla­tes­formes, comme la té­lé, le Web et la té­lé­pho­nie. Nous sommes même en dis­cus­sions avec des com­pa­gnies aé­riennes pour pré­sen­ter nos Lol :-) à bord de leurs avions », nous disent les di­ri­geants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.