UN«AP­PE­LÉ» DE LA GA­LÈRE

Dé­chi­ré entre son amour pour Mi­mi et sa vo­ca­tion, le cu­ré tor­tu­ré de La ga­lère, in­ter­pré­té par Marc Pa­quet, ne de­meu­re­ra pas dans le tour­ment in­dé­fi­ni­ment. La lu­mière est au bout du tun­nel pour Do­mi­nic, qui fait ja­ser les fans de la sé­rie.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin

«Les gens me parlent beau­coup de ce per­son­nage. J’en ai eu beau­coup d’échos; je ne m’at­ten­dais pas à ça, di­ra son in­ter­prète Marc Pa­quet. Les gens sont in­ter­pel­lés par Do­mi­nic. Et ce que j’aime dans la fa­çon dont le thème a été abor­dé par l’au­teure (Re­née-Claude Bra­zeau), c’est qu’il n’y a pas de ju­ge­ment. J’ap­puie ce non-ju­ge­ment en­vers les croyances du per­son­nage», dit Pa­quet.

À SA PLACE

Marc Pa­quet avoue qu’il ne sait pas ce qu’il fe­rait à la place de Do­mi­nic.

«Do­mi­nic est dé­chi­ré entre son amour pour Mi­mi (Bri­gitte La­fleur), sa vo­ca­tion et sa vie à ve­nir. C’est un per­son­nage tout à fait fas­ci­nant. C’est dif­fi­cile à conce­voir ce genre de car­rière (prêtre). Ça re­lève da­van­tage de la vo­ca­tion. Il faut sû­re­ment avoir une hy­per em­pa­thie en­vers l’hu­main pour exer­cer ce type de vo­ca­tion; un peu comme un mé­de­cin ou en en­sei­gnant. Le mé­tier d’ac­teur ne de­mande pas ça. Nous, on fa­brique du di­ver­tis­se­ment, du rêve et si on peut chan­ger des choses tant mieux», note l’ac­teur.

C’est à la suite d’une au­di­tion que Marc Pa­quet a ob­te­nu le rôle de Do­mi­nic. «On m’en a dit peu de choses au mo­ment de l’au­di­tion. Je pense que les réa­li­sa­teurs vou­laient voir ce qu’on pou­vait ap­por­ter au per­son­nage. J’ai tra­vaillé avec les deux réa­li­sa­teurs (Sophie Lorain et Alexis Du­rand-Breault), mais c’est sur­tout avec Sophie que le per­son­nage a été éla­bo­ré.»

Marc Pa­quet ex­plique que Do­mi­nic est «ra­tion­nel par la force des choses. Il n’a pas le choix de ré­flé­chir. Il est en ques­tion­ne­ment, dé­sta­bi­li­sé émo­ti­ve­ment. Je pense que les jeunes qui se lancent dans la prê­trise le font dans un élan du coeur. Les “ap­pe­lés’’, si on peut dire, le font avec coeur», pense Pa­quet.

MAU­VAIS KAR­MA

Les fans de l’ac­teur le re­trouvent aus­si cette sai­son dans Mau­vais kar­ma, la nou­velle sé­rie d’Isabelle Langlois.

Il in­carne Sylvain, jeune homme souf­frant d’une forme d’au­tisme. Il entre dans la sé­rie par le biais de Na­tha­lie (Hé­lène Bour­geoisLe­clerc). L’as­sis­tant du ma­ri de cette der­nière a pro­té­gé Sylvain. «C’est un gars qui peut être fonc­tion­nel dans un mi­lieu de tra­vail en­ca­dré. C’est un rôle très dif­fé­rent de La ga­lère. »

Par­lant de rôles dif­fé­rents, Marc Pa­quet in­ter­prète aus­si Billy Boy Noël dans Belle Baie, qui re­vien­dra en ondes la sai­son pro­chaine, à Ra­dio-Ca­na­da.

Son per­son­nage doit se «battre» pour un en­fant. Billy a été le don­neur de sperme pour un couple de les­biennes. « Je fais des en­fants à tout le monde en ce mo­ment» lance en riant l’ac­teur.

AU THÉÂTRE

Di­plô­mé de l’école de théâtre de Saint-Hya­cinthe, Marc Pa­quet oeuvre dans le mé­tier de­puis une di­zaine d’an­nées.

À ce jour, il a tou­ché au ci­né­ma, à la té­lé et bien évi­dem­ment au théâtre. Il est ac­tuel­le­ment dans la pro­duc­tion Vas­sa, au théâtre du Ri­deau Vert, à Mon­tréal. La pièce tient l’af­fiche jus­qu’au 16 oc­tobre. La ga­lère, le lun­di 21h, à Ra­dioCa­na­da; Mau­vais kar­ma, le mer­cre­di, 21h, à Ra­dio-Ca­na­da et Belle Baie, en 2011, à Ra­dio-Ca­na­da

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.