Char­mé en un rien de temps

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - My­reille Si­mard

Ville or­ga­ni­sa­trice des Jeux olym­piques d’hi­ver à deux re­prises (1932 et 1980), Lake Placid a beau­coup à of­frir, même hors de la sai­son froide. Ce vil­lage de 2 600 ha­bi­tants, four­millant de vi­si­teurs toute l’an­née, est très at­trayant à l’au­tomne, puisque le pay­sage at­teint son pa­roxysme en cou­leurs.

Si­tué à seule­ment deux heures de route de Mon­tréal dans l’État de New York, ce pe­tit coin de pays est idéal pour un court sé­jour. Vous se­rez char­més en un rien de temps par les mon­tagnes Adi­ron­dacks qui s’étendent à perte de vue, les cours d’eau om­ni­pré­sents et l’am­biance plu­tôt dé­ten­due.

Que vous ayez en­vie d’une es­ca­pade ro­man­tique ou de va­cances en fa­mille, Lake Placid est une des­ti­na­tion pour tout le monde, étant don­né la quan­ti­té im­pres­sion­nante d’ac­ti­vi­tés de toutes sortes. Plages, ter­rains de golf, pêche, sports nau­tiques ne sont qu’un échan­tillon de tout ce que vous pou­vez faire.

Voi­ci des sug­ges­tions pour une es­ca­pade d’au­tomne réus­sie.

OÙ LO­GER?

Coup de coeur : Whi­te­face Lodge, Lake Placid.

Cet hô­tel en bois rond co­té quatre dia­mants est l’en­droit rê­vé pour dé­cro­cher com­plè­te­ment.

Idéal pour les fa­milles, le Whi­te­face Lodge offre 98 suites com­po­sées d’une ou de plu­sieurs chambres pour se sen­tir comme à la mai­son. Toute la fa­mille peut donc se re­trou­ver en­semble et pro­fi­ter des com­mo­di­tés d’une cui­sine tout équi­pée (même d’un lave-vais­selle!), d’une salle à man­ger, d’un sa­lon et d’une la­veuse-sé­cheuse.

L’hô­tel dis­pose d’un im­mense jar­din ex­té­rieur au coeur du­quel se trouvent une pis­cine chauf­fée in­té­rieure et ex­té­rieure et deux spas à ciel ou­vert. Comme si ce n’était pas suf­fi­sant, on peut jouir de plu­sieurs foyers ex­té­rieurs, d’un ci­né­ma d’une cin­quan­taine de places, d’un gym, d’un ter­rain de ten­nis et d’une salle de jeux fa­mi­liale (table de billard et même une al­lée de quilles).Vous au­rez am­ple­ment à vous oc­cu­per du­rant votre sé­jour. Tout y est!

Ne par­tez pas sans pas­ser un après-mi­di au Ca­noë Club, plage pri­vée ré­ser­vée aux clients de l’hô­tel et don­nant un ac­cès di­rect au lac.

POUR LES BUD­GETS PLUS LI­MI­TÉS

Le vil­lage de Lake Placid, sur­tout la rue prin­ci­pale, offre une pa­no­plie d’op­tions d’hé­ber­ge­ment pour toutes les bourses comme de jo­lis gîtes ou des Bed & Break­fasts sur la rive du lac Mir­ror. Si vous ai­mez le plein air, vous se­rez ser­vis, car les cam­pings rus­tiques ne manquent pas.

OÙ MAN­GER?

Les gens de la ré­gion sont très fiers de leurs pro­duits lo­caux. Des lé­gumes de sai­son, des fro­mages ar­ti­sa­naux et des viandes sau­vages fi­gu­re­ront au me­nu dans la plu­part des res­tau­rants.

Pour man­ger sur le pouce, le Brown Dog Ca­fé est un bis­tro et un bar à vin qui mé­rite une men­tion toute spé­ciale. Vous y man­ge­rez comme des rois pour un prix très abor­dable, sur­tout à l’heure du mi­di, où vous re­trou­ve­rez plu­sieurs plats du jour au­tour de 10 $. Les sand­wiches ont tous un pe­tit je-ne-sais-quoi d’ex­quis, par­ti­cu­liè­re­ment le sand­wich club au crabe avec sa tar­ti­nade d’avo­cat qui fond dans la bouche. On ne nomme pas l’en­droit bar à vin pour rien… La sé­lec­tion de vins au verre est im­pres­sion­nante. Les ser­veurs prennent la chose très au sé­rieux et sau­ront bien vous conseiller.

Conseil pra­tique : il faut ré­ser­ver plu­sieurs jours à l’ avance tel­le­ment l’en­droit est po­pu­laire. De­man­dez qu’on vous place sur la jo­lie ter­rasse à l’ar­rière pour une vue im­pre­nable sur le lac Mir­ror.

The Dan­cing Bears est connu pour son agréable ter­rasse sur le toit qui per­met d’ad­mi­rer le lac et le grouille­ment de la rue prin­ci­pale. Le me­nu est simple, prin­ci­pa­le­ment de style pub (grillades, piz­zas, sa­lades re­pas) et les prix y sont rai­son­nables.

Si vous cher­chez un en­droit pour sou­per en amou­reux, ne man­quez pas d’es­sayer le res­tau­rant Ka­nu. Le dé­cor tout en bois rond et les foyers de pierre don­ne­ront le ton à votre soi­rée ro­man­tique. Si vous êtes une fine bouche, un som­me­lier est sur place chaque soir pour vous pro­po­ser le par­fait ac­cord mets et vins. L’as­siette de thon deux fa­çons (un mor­ceau de thon en ta­ta­ki et l’autre en tem­pu­ra ac­com­pa­gné d’une sa­lade d’algues) et l’agneau brai­sé (et sa sa­lade de poires et pu­rée de pa­tates douces) ont pas­sé le test haut la main. Et que dire du gâ­teau au cho­co­lat sans fa­rine qui a ter­mi­né le re­pas en beau­té!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.