LES 200ANS DU PLUS GRAND BAR DU MONDE

MU­NICH (Allemagne) | La ca­pi­tale mon­diale de la bière, Mu­nich, cé­lèbre cette an­née le 200e an­ni­ver­saire de l’Ok­to­ber­fest, la plus grande fête de la pla­nète dé­diée aux ama­teurs de hou­blon. Une autre bonne rai­son pour trin­quer!

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Jean-Luc La­val­lée Le Jour­nal de Québec

Sur le coup de mi­di, le 18 sep­tembre, l’am­biance était sur­vol­tée à l’ou­ver­ture du fes­ti­val sous le cha­pi­teau le plus im­po­sant, ce­lui du bras­seur Hof­braü (HB), ac­cueillant jus­qu’à 10 000 bu­veurs.

Le maire de Mu­nich a dé­fon­cé le pre­mier ton­neau, comme le veut la tra­di­tion, et a of­fert gra­tui­te­ment les pre­mières chopes aux Al­le­mands et aux nom­breux tou­ristes qui lut­taient pour ob­te­nir le pré­cieux li­quide blond.

« On est al­lés dans les tentes... C’est vrai­ment fou! L’am­biance est in­croyable! Je n’ai ja­mais rien vu de tel. Ça chante, les gens dansent par­tout et ils ont du fun », a dit Louise Do­ré, une Qué­bé­coise ren­con­trée par ha­sard par Le Jour­nal dans la ca­pi­tale de la Ba­vière. Un de ses confrères, ve­nu à Mu­nich pour su­per­vi­ser un pro­gramme d’échange étu­diant, a éga­le­ment pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour joindre l’utile à l’agréable.

« Quand tu ar­rives sur le site, ça n’a pas de bon sens... On a fait presque toutes les tentes, un soir, pour voir les dif­fé­rences. C’est vrai­ment im­pres­sion­nant, je n’ai pas de mots! C’est gran­diose! Il y avait du monde là, c’était épou­van­table. T’as l’im­pres­sion d’être dans trois Ex­po Québec en même temps tel­le­ment il y a du monde, c’est in­croyable! », illustre Jean-François Gar­neau.

COS­TUMES SEXY ET TRA­DI­TION

« Je suis ad­mi­ra­tive », nous a dit une Fran­çaise, ren­ver­sée par le spec­tacle que lui offrent les Ba­va­roises aux seins re­mon­tés dans leurs cos­tumes sexy (ou en­core les in­nom­brables fê­tards vê­tus d’une sa­lo­pette et d’une che­mise à car­reaux). Im­pres­sion­née aus­si par la quan­ti­té phé­no­mé­nale de bière consom­mée par au­tant de gens réunis au même en­droit pour fes­toyer et chan­ter en choeur. Sans ou­blier la bouffe. Bret­zels, schnit­zels, sau­cisses, pou­lets rô­tis et jar­rets de porc consom­més en quan­ti­té in­dus­trielle.

Vrai qu’il faut le voir pour le croire! Ça dé­passe l’en­ten­de­ment. Les or­chestres in­vitent les fê­tards, de­bout sur les tables, à trin­quer toutes les vingt mi­nutes avec la courte chan­son Ein Pro­sit, qui se ter­mine par un in­évi­table tchin de masse. Ça n’a rien d’un lieu saint des­ti­né aux apôtres de la mo­dé­ra­tion. Ici, on ne dé­guste pas, on cale. À coup d’un litre à la fois.

À même les « Mass » en verre, ma­niées à coup de dix par des ser­veuses agiles, sou­vent cos­taudes, qui ex­cellent dans l’art de se fau­fi­ler dans une foule dense et agi­tée, sif­flet aux lèvres. RES-PECT.

L’or­ga­ni­sa­tion es­time que six mil­lions de vi­si­teurs au­ront fré­quen­té l’en­droit cette an­née. C’est donc dire qu’en­vi­ron 350 000 per­sonnes par jour, en moyenne, contri­buent au suc­cès de l’Ok­to­ber­fest.

Les rares places as­sises à l’in­té­rieur (105 000 sièges dans les 14 tentes de bras­seurs ex­clu­si­ve­ment al­le­mands) sont ex­trê­me­ment convoi­tées. Pe­tit conseil : ré­ser­vez ou ar­ri­vez très tôt. Sur­tout les week-ends! Le plus grand dé­fi, c’est d’y en­trer car on af­fiche sou­vent com­plet à... mi­di. Prost!

Des di­zaines de mil­liers d’Al­le­mandes en­filent le cos­tume sexy tra­di­tion­nel ba­va­rois à l’oc­ca­sion de la plus grande fête de la bière au monde, à l’ins­tar de nom­breux tou­ristes qui se laissent sé­duire par ces kits se ven­dant ap­proxi­ma­ti­ve­ment entre 150 et 200 eu­ros. 2. La bière blonde coule à flots pen­dant l’Ok­to­ber­fest à Mu­nich, dans les 14 tentes de bras­seurs al­le­mands, dont Hof­braü, Spa­ten, Au­gus­ti­ner, Lo­wen­braü et Pau­la­ner. Les bras­se­ries Bit­bur

ger, Fürs­ten­berg et Beck’s, mal­gré leur re­con­nais­sance mon­diale, brillent par leur ab­sence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.