Les clo­chettes n’in­ti­mident pas les ours

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

penche, dans son édi­tion d’au­tomne, sur les avan­tages et les in­con­vé­nients des dif­fé­rents moyens d’éloi­gner un ours qui croise votre che­min.« Il existe dif­fé­rents dis­po­si­tifs pour éloi­gner un ours, dont le sif­flet, la clo­chette, le lan­ceur de fu­sée (pé­tards à ours ou bear ban­gers) et la bou­teille de poivre de Cayenne », dit le jour­na­liste Jean-Paul La­haie.

M. La­haie juge que les clo­chettes sont un moyen peu ef­fi­cace de te­nir les ours éloi­gnés. On dit sou­vent que les ours évitent de ren­con­trer les hu­mains quand ils peuvent les en­tendre ap­pro­cher; de là l’uti­li­té de la clo­chette qui tinte et qui pré­vient les ours que des hu­mains ar­rivent. Or, se­lon M. La­haie, « l’ours risque de ne pas l’en­tendre, car son ouïe est peu dé­ve­lop­pée ». Il y a peu de chances que le tin­te­ment de la se clo­chette l’in­ti­mide, si vous vous

On aime bien les ours sous la forme de tou­tous en pe­luche. On aime moins en croi­ser un vrai dans la fo­rêt. Le ma­ga­zine qué­bé­cois Marche Ran­don­née re­trou­vez de­vant lui.

Quant au sif­flet, M. La­haie doute de son ef­fi­ca­ci­té à im­pres­sion­ner un ours. En fait, le bruit strident du sif­flet pour­rait tout bon­ne­ment éner­ver l’ours et le rendre plus mal­com­mode. « La voix hu­maine est plus ef­fi­cace. Une voix calme ras­su­re­ra l’ours sur les in­ten­tions pa­ci­fiques du ran­don­neur et il s’éloi­gne­ra. » Un ours est peu sus­cep­tible de s’in­té­res­ser à vous, à moins que votre sac à dos ne soit rem­pli de nour­ri­ture dont il per­çoit le par­fum...

Le pé­tard à ours fe­ra cer­tai­ne­ment fuir un ours, mais si vous lan­cez le pé­tard trop loin et que ce­lui-ci ex­plose der­rière l’ours, il pour­rait fuir... droit sur vous! Et si le pé­tard ex­plose trop près de vous, il pour­rait abî­mer vos tym­pans et vous oc­ca­sion­ner des dom­mages per­ma­nents à l’ouïe.

En­fin, le poivre de Cayenne est très ef­fi­cace... Mais il peut être dan­ge­reux d’uti­li­ser ce moyen quand il y a un vent contraire... qui peut re­tour­ner le poivre vers vous. Au cours d’une averse, le jet de poivre de Cayenne pour­rait avoir une por­tée bien moindre. M. La­haie tient la bou­teille de poivre pour le meilleur « chas­seours » qui soit. En­fin, le nu­mé­ro d’au­tomne de

Marche Ran­don­née est peut-être le meilleur de l’an­née: y a-t-il une meilleure sai­son que l’au­tomne, au Québec, pour ar­pen­ter les sen­tiers et ad­mi­rer nos pa­no­ra­mas? Ce ma­ga­zine, pu­bli­ca­tion of­fi­cielle de la Fé­dé­ra­tion qué­bé­coise de la marche, re­gorge de sug­ges­tions de tra­jets dans toutes les ré­gions du Québec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.