Marc An­toine et Cléo­pâtre: leur tombe re­trou­vée?

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

Se­lon le ma­ga­zine His­to­ria, des cher­cheurs sont peut-être sur le point de désen­sa­bler un autre lieu my­thique sus­cep­tible d’at­ti­rer des mil­lions de tou­ristes en Égypte: la tombe de Marc An­toine et de Cléo­pâtre.

Les fouilles se dé­roulent à Ta­po­ri­sis Ma­gna, non loin d’Alexan­drie. Sur les lieux pré­su­més du tom­beau des deux cé­lèbres amou­reux, on a dé­jà re­trou­vé des ar­te­facts en­cou­ra­geants, dont des chambres fu­né­raires à l’ef­fi­gie de Cléo­pâtre et des masques mor­tuaires re­pré­sen­tant le vi­sage de Marc An­toine. Une chambre mortuaire en­ter­rée sous 21 mètres de sable – et sans doute in­vio­lée – pour­rait conte­nir les dé­pouilles de la reine et du gé­né­ral. Il pour­rait fal­loir en­core quelques mois ou quelques an­nées avant que les ar­chéo­logues ne dé­couvrent l’en­trée du mo­nu­ment.

Si le tom­beau de Cléo­pâtre a été per­du, c’est que celle-ci était dé­tes­tée dans son pays (pour s’être al­liée aux Ro­mains) et chez les Ro­mains (pour avoir pris le par­ti de Marc An­toine contre ce­lui d’Oc­tave, le fu­tur em­pe­reur Auguste). On ima­gine mal au­jourd’hui à quelle détestation Cléo­pâtre a eu droit pen­dant plus de 1500 ans: William Sha­kes­peare, par exemple, la sur­nom­mait la «pou­liche du diable».

Puisque le der­nier siècle a vu la ré­ha­bi­li­ta­tion de la reine, qui fut la maî­tresse de Cé­sar avant de de­ve­nir celle de Marc An­toine, sa tombe est sou­dain re­de­ve­nue un lieu que les ar­chéo­logues rêvent de re­trou­ver. C’est peut-être sur le point d’ar­ri­ver. Qui sait? Vous au­rez peut-être un jour l’oc­ca­sion de la vi­si­ter, une fois que les ar­chéo­logues au­ront fait leur tra­vail... et si la tombe s’avère bien être celle de Cléo­pâtre! On touche du bois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.