UNE TOUR­NÉE POUR RÉEXPLORER

Plume La­tra­verse vient de res­sor­tir sa vieille Gib­son pour re­prendre la route sur de bons airs rock’n’roll, un re­tour aux sources jus­qu’à la Sainte-Tri­ni­té!

Le Journal de Quebec - Weekend - - ARCHAMBAULT - Pierre O. Na­deau Le Jour­nal de Québec

Vi­si­ble­ment en grande forme, le co­lo­ré per­son­nage a re­trou­vé ses vieux ha­bits de ro­cker pour ce nou­veau spec­tacle, All Dres­sed, qui vient sou­li­gner deux an­ni­ver­saires : le 30e des Mau­vais Com­pa­gnons et le 40e de la Sainte-Tri­ni­té. Pour cette nou­velle « tour­née des grands-ducs », Plume a sim­ple­ment dé­ci­dé de s’of­frir ce qu’il ap­pelle « une pi­rouette en ar­rière » pour mieux « réexplorer du ma­té­riel que je n’ai à peu près ja­mais fait sur scène ». Il prend soin d’ajou­ter avec en­thou­siasme : « Ça va bras­ser! on va ro­cker tout ce qui est ro­ckable dans mon ré­per­toire. »

Ra­me­nons-nous 40 ans en ar­rière. Mi­chel La­tra­verse gagne sa croûte comme por­trai­tiste dans le VieuxMon­tréal. La chan­son l’in­ter­pelle. Il fonde la Sain­teT­ri­ni­té avec Pierre Lé­ger, alias « Pier­rot le Fou », et Pierre Lan­dry, qui se fai­sait ap­pe­ler « Doc­teur Lan­dry ». Le trio prend ra­cine à Per­cé, puis abou­tit dans la boîte Chez Dieu, dans le Vieux-Mon­tréal. On est en 1970. En pleine Crise d’oc­tobre. Plume a aus­si droit au dé­fon­ce­ment de porte de l’ar­mée chez lui. « Y sont ren­trés sans frap­per comme une bande de fous », se sou­vient-il. Et que cher­chaient-ils? « Je ne le sais pas. D’ailleurs, eux-mêmes ne le sa­vaient pas. » Par la suite, le chan­teur se­ra té­moin de la per­qui­si­tion dans une pe­tite im­pri­me­rie où il avait fait im­pri­mer le pos­ter de la Sainte-tri­ni­té. « Là-en­core, c’était fou raide! »

« Plu­sieurs chan­sons de cette époque, comme Chez Dieu ou Fu­cké, fu­cké, mé­ritent d’être ra­me­nées », ex­plique Plume, qu’on re­trou­ve­ra en for­ma­tion de cinq mu­si­ciens. De ses Mau­vais Com­pa­gnons, il n’en reste plus qu’un, son fi­dèle gui­ta­riste, Jean-Claude « JC » Mar­san, qui l’ac­com­pagne de­puis 30 ans. « Les autres ont pris de l’âge. Ils n’étaient pas tous en forme pour faire de la tour­née. Pour ma part, je me suis dit : pen­dant que j’ai en­core l’éner­gie, aus­si bien le faire main­te­nant », ex­plique le chan­teur qui au­ra bien­tôt 65 ans.

AS­SA­GI DANS QUOI?

Lors­qu’on lui de­mande s’il s’est as­sa­gi, Plume pa­raît éton­né par la ques­tion. « As­sa­gi dans quel sens? » in­ter­roge-t-il. « Le trip de bière, c’est une image; on prend une bonne bière après un show. C’est comme une ré­com­pense. Je ne me ver­rais pas pré­sen­ter mon spec­tacle tout croche. J’aime jouer droit. D’ailleurs, j’ai trop de mots à re­te­nir... » Ce­lui qui s’est fait sou­vent ap­pe­ler ami­ca­le­ment « Le grand flanc­mou » y va même d’une grande ré­vé­la­tion : « J’ai tou­jours dé­tes­té le co­gnac... » Pour­tant, lui fait-on re­mar­quer, il a fait hon­neur à cette li­queur fine lors­qu’il chan­tait en pu­blic « ... si vous payez le co­gnac! »

Au cours des der­nières an­nées, Plume La­tra­verse a pu­blié 35 nou­velles chan­sons ras­sem­blées dans ses al­bums Plu­mo­nymes (2008) et Hors-Sai­sons (2007), qui avaient sui­vi ses Chants d’épu­ra­tion (2003). Au­jourd’hui, il voit dif­fi­ci­le­ment la per­ti­nence de lan­cer un nou­vel al­bum. « C’est ben du trouble pour se faire en­suite pi­ra­ter. Je suis un simple ar­ti­san qui n’est pas ‘ba­cké’ par une grosse com­pa­gnie », dit-il avec dé­pit. « Après la tour­née, je ver­rai. Je vais peu­têtre me re­lan­cer dans le des­sin ou écrire un nou­veau ro­man... » Plume La­tra­verse se­ra le 16 oc­tobre au Théâtre Ca­pi­tole, le 5 no­vembre, à Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, et le 12 no­vembre, au Club So­da, à Mon­tréal.

PHOTO LES ARCHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.