Plus de 40 films en moins de 40 ans

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Liz Braun

Se­cre­ta­riat est un film met­tant en scène deux ve­dettes. L’une d’elles est un ma­gni­fique et fou­gueux pur sang dont on sous-es­time les ca­pa­ci­tés. L’autre est… un che­val.

L’ac­trice Diane Lane mène le bal de ce drame spor­tif dans le­quel elle in­carne Pen­ny Che­ne­ry, une éle­veuse de che­vaux de Vir­gi­nie qui mise tout sur l’un de ses pur sang et le mène à la vic­toire de la course hip­pique Triple Crown, en 1973.

Ce film ra­conte l’ir­ré­sis­tible as­cen­sion du che­val, mais aus­si l’étrange lien qui se tisse entre l’ani­mal et Pen­ny Che­ne­ry. On y voit aus­si com­ment cette mère de fa­mille a réus­si à chan­ger la vi­sion d’alors sur les femmes qui tra­vaillaient.

« Cette femme n’était pas pous­sée par la va­ni­té, mais mo­ti­vée par ses propres as­pi­ra­tions. Elle a vou­lu ai­der sa fa­mille en re­pre­nant le flam­beau de l’en­tre­prise de son père et a tout ap­pris sur le tas. Certes, elle s’y en­ten­dait en che­vaux, mais pour ce qui est d’éle­ver un cham­pion, je crois que ça re­le­vait plu­tôt de son ins­tinct ma­ter­nel et d’un don qu’elle pos­sé­dait », dit l’ac­trice de 45 ans.

Diane Lane a ren­con­tré Pen­ny Che­ne­ry, main­te­nant âgée de plus de 80 ans, pour dis­cu­ter de la fa­çon dont les choses se sont pas­sées dans la vraie vie. Pour sa part, l’ac­trice n’avait que huit ans lorsque Se­cre­ta­riat a rem­por­té la Triple Crown, mais elle se rap­pelle clai­re­ment de quelle fa­çon cette course a re­te­nu l’at­ten­tion. D’ailleurs, à l’époque, elle n’avait pu voir la course à la té­lé­vi­sion, puis­qu’elle était en Eu­rope, où elle tra­vaillait pour une troupe de théâtre.

DES HAUTS ET DES BAS

Née à New York, fille d’un ré­pé­ti­teur (et par­fois chauf­feur de taxi), et d’une chan­teuse/ac­trice/man­ne­quin pour Play­boy, Diane Lane a com­men­cé sa car­rière à six ans, au théâtre ex­pé­ri­men­tal La Ma­ma Ex­pe­ri­men­tal Thea­ter Club. Elle tourne son pre­mier film à 13 ans ( I love you, je t’aime), dans le­quel elle par­tage l’af­fiche avec Sir Lau­rence Olivier, film qui la pro­pul­se­ra sur la page cou­ver­ture du Time Ma­ga­zine.

Quit­tant le do­mi­cile fa­mi­lial à 15 ans, elle a de­puis pour­sui­vi sa car­rière ci­né­ma­to­gra­phique sans faillir, mais avec des hauts et des bas. Elle a connu le suc­cès au dé­but des an­nées 80 avec les films de Fran­cis Cop­po­la The Out­si

ders et Rumble Fish, mais les cri­tiques ont dé­ci­dé que sa car­rière au­rait dû s’ar­rê­ter en 1984, après l’échec de The

Cot­ton Club, alors qu’elle avait à peine 19 ans. En 1989, les mêmes cri­tiques ont tou­te­fois ap­pré­cié son re­tour dans la sé­rie té­lé­vi­sée Lo­ne­some Dove, de même que dans Cha­plin (1992) et Plei

ne Lune à Wood­stock (1999). Au dé­but des an­nées 2000, Diane Lane a claire-

ment dé­mon­tré qu’elle était là pour res­ter avec Mon chien Skip, La tem­pê

te, L’en­jeu, La pri­son de verre et In­fi­dèle. C’est pour sa per­for­mance dans ce der­nier film qu’elle a no­tam­ment été mise en no­mi­na­tion pour l’Os­car de la meilleure ac­trice.

En tout, elle aligne plus de 40 films, té­lé­films et té­lé­sé­ries comme Hol­ly­woo­dland, Nights In Ro­danthe et D’un coup, d’un seul.

SON PRO­CHAIN FILM

Dans son pro­chain film, Ci­né­ma vé­ri­té (sor­tie pré­vue en 2012), elle in­car­ne­ra Pat Loud, femme dont la fa­mille fut l’ob­jet de la toute pre­mière té­lé­réa­li­té dif­fu­sée sur les ondes de PBS, en 1973.

« Elle a été pro­je­tée sous le feu des pro­jec­teurs et sans le vou­loir, elle a réus­si à in­car­ner ce que c’est que d’être une femme dans un monde en mu­ta­tion », dit Diane Lane, par­lant du long mé­trage dans le­quel jouent éga­le­ment Tim Rob­bins et James Gan­dol­fi­ni.

Elle es­time que toutes les femmes de­vraient lire l’ou­vrage de Pat Loud. « Elle a une vi­sion très per­son­nelle de cette pé­riode cru­ciale pour les femmes, une pé­riode de tran­si­tion, du­rant la­quelle elles ont dû se ré­in­ven­ter parce que les rôles tra­di­tion­nels avaient dis­pa­ru. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.