LE TROTS­KI

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Leon Bron­stein, 17 ans, fervent ad­mi­ra­teur de Leon Trots­ky dont il croit être la ré­in­car­na­tion, a tout fait pour se mettre son riche pa­pa à dos. Y com­pris ten­ter de syn­di­quer les employés de son en­tre­prise et dé­ni­cher un avo­cat pour le traî­ner en jus­tice. Exas­pé­ré par le com­por­te­ment de son fils et fa­ti­gué d’es­suyer ses re­proches, ce­lui-ci lui im­pose une sen­tence digne de son idole : l’école pu­blique. Ra­pi­de­ment, Leon forme le dé­sir d’y fon­der un syn­di­cat étu­diant afin que les élèves puissent te­nir tête au di­rec­teur au­to­ri­taire et à son ad­jointe ty­ran­nique. S’ils font mine d’épou­ser la cause, ses com­pa­gnons de classe se ré­vèlent désen­ga­gés ou apa­thiques, for­çant Leon à prendre les grands moyens, en­cou­ra­gé par Alexandra, une étu­diante en droit de dix ans son aî­née, qu’il a dé­ci­dé d’épou­ser.

CE QU’ON EN PENSE

Le Mont­réa­lais Ja­cob Tier­ney signe une comédie éner­gique, qui vise l’es­prit du pu­blic ado­les­cent pour le­quel elle a été conçue. Le film n’est ce­pen­dant pas à l’abri des mal­adresses. Le scé­na­rio, par exemple, au­rait ga­gné à être dé­les­té de scènes in­utiles et d’un pro­logue trop long. Aus­si, les rup­tures de ton opé­rées au fil du ré­cit, sui­vies par des ni­veaux de jeu chan­geants, brouillent la sur­face. Tier­ney veut ins­pi­rer à son pu­blic, par la ré­volte pa­ci­fique de son hé­ros, un dé­sir d’in­dé­pen­dance et la for­ma­tion d’une pen­sée au­to­nome. Nous lui en sa­vons gré, même si les che­mins em­prun­tés ne sont pas for­cé­ment sur­pre­nants. En re­vanche, les dia­logues sont bien écrits et l’hu­mour, fran­che­ment mor­dant. Jay Ba­ru­chel in­carne avec une belle éner­gie un hé­ros idéa­liste au phy­sique in­grat mais au charme fou.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.