COM­MEN­TAIRES en di­rect de La tri­bune

Tous les di­manches, après Oc­cu­pa­tion double, Ma­riePier Mo­rin et Jas­min Roy, animent, sur le Web, La tri­bune, un fo­rum qui donne la pa­role aux fans de la po­pu­laire té­lé­réa­li­té. Les ani­ma­teurs prennent un ma­lin plai­sir à com­men­ter les faits et gestes ain­si

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin Le Jour­nal de Québec

«C’est comme si on com­men­tait une game de ho­ckey; tout le monde ré­agit en fonc­tion de qu’il vient de voir», dit Jas­min Roy, qui scrute main­te­nant la vie des par­ti­ci­pants de la té­lé­réa­li­té de­puis cinq ans. «On com­mence à avoir notre clien­tèle. Je pense que nous avons un bon pro­duit. C’est clean. On n’est pas là pour li­vrer des com­men­taires dé­pla­cés. Tout se fait dans le res­pect des can­di­dats et candidates», men­tionne Roy.

LEURS PRÉ­DIC­TIONS DE MARIE-PIER...

Pour sa part, Marie-Pier Mo­rin en est à sa deuxième ex­pé­rience à La

tri­bune. «Étant don­né que j’ai dé­jà fait l’émis­sion, j’ai une vi­sion dif­fé­rente de celle de Jas­min (Roy), une vi­sion plus in­terne», dit-elle de­puis New York, où, au mo­ment de notre en­tre­tien, elle ren­dait vi­site à son

chum, le joueur des Ran­gers de New-York, Brandon Prust.

Se­lon l’ex-can­di­date, Na­tha­lie et Ma­ga­lie « le pe­tit vol­can tran­quille » pour­raient se rendre loin dans l’aven­ture. Marie-Pier sait que le jeu des com­pa­rai­sons s’est fait pour elle et la can­di­date, Judith. « Elle a une per­son­na­li­té sem­blable à la mienne. Elle prend sa place, n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Elle n’est pas vul­gaire », sou­ligne Marie-Pier.

Chez les gar­çons, Marie-Pier croit qu’Alex peut être là pour un mo­ment. «Même s’il est le plus vieux de la gang, je n’ai pas l’im­pres­sion que tu t’en­nuies avec lui.»

...ET CELLES DE JAS­MIN

Se­lon Jas­min Roy, le dan­seur du 281, Jim­my est ce­lui qui se­ra ex­clu de­main. «Il a un cô­té im­ma­ture que les filles n’aiment pas. Il au­ra main­te­nant une grosse clien­tèle à son club.» Marie-Pier croit aus­si que Jim­my sor­ti­ra «aus­si­tôt que les filles connaî­tront sa double-vie».

Pour Jas­min Roy, Anas­tha­sia ne fe­ra pas long feu. «C’est n’est pas com­pli­qué: si tu n’es pas ca­pable de prendre ta place à Oc­cu­pa­tion dou

ble, si tu tapes sur les nerfs des autres, tu sors vite», dit Roy.

Quand à Judith, Jas­min a l’im­pres­sion qu’elle se­ra là pour un mo­ment. «Les gars vont s’en ser­vir comme ceux qui se sont ser­vis de Marie-Pier. Ils veulent avoir de l’in­for­ma­tion sur les autres filles et se servent de Judith. Après, ils s’en dé­bar­ras­se­ront.»

Pour Jas­min Roy, Hu­go et Alex pour­raient être du jeu long­temps. «Hu­go est un peu le Sa­muel de cette an­née. Dès le dé­part, il a fait croire aux filles qu’il y avait deux camps chez les gars, ce qui n’était pas vrai­ment le cas. Il les charme; comme Sa­muel.»

Chez les filles, Jas­min Roy a les mêmes choix que ceux de Ma­riePier: Na­tha­lie et Ma­ga­lie.

LES PRO­JETS

Outre La tri­bune, Marie-Pier Mo­rin est tou­jours la Beau­té no 6 du Ban­quier en plus d’avoir sa chro­nique à Sa­lut Bon­jour week-end, le sa­me­di. De son cô­té, Jas­min Roy est de Ca­mé­ra ca­fé, signe des chro­niques

au 7 Jours, Le Lun­di et Der­nière heure. Il doit ren­con­trer la mi­nistre de l’Édu­ca­tion, Line Beau­champs, le 20 oc­tobre, afin de dé­po­ser un plan d’ac­tion sui­vant la sorte de son livre Os­ti d’fif! et pré­pare un autre livre té­moi­gnage pour le prin­temps. Jas­min Roy se­ra au Ca­pi­tole de Québec avec le spec­tacle Les Gay

dailles, le 11 no­vembre. La tri­bune, au oc­cu­pa­tiondouble.ca­noe.ca, après Oc­cu­pa­tion double, le di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.