UN TOUR DU MONDE AU­TOUR DU VIN

Il y a des livres comme ce­lui de Jacques Orhon qui échappent à la grille de clas­si­fi­ca­tion dont on se sert ha­bi­tuel­le­ment pour les ran­ger. Entre les vignes n’est pas un livre de voyage, ce n’est pas non plus une au­to­bio­gra­phie à pro­pre­ment par­ler, ni même

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES - Da­vid Na­than Agence QMI

De­puis un de­mi-siècle, Jacques Orhon, maître som­me­lier, en­sei­gnant et fon­da­teur de l’As­so­cia­tion ca­na­dienne des som­me­liers pro­fes­sion­nels, pro­mène sa cu­rio­si­té jo­viale par­tout où ses dé­pla­ce­ments pro­fes­sion­nels l’amènent. En 250 pages, ce pas­sion­né de la dive bou­teille et de ses plai­sirs nous ra­conte une his­toire, ou plu­tôt 21 his­toires au­tour du globe, du Ja­pon à l’Ar­gen­tine en pas­sant par l’Au­triche et le Por­tu­gal. « J’ai vou­lu par­ler du vin au­tre­ment, et sur­tout de son ca­rac­tère uni­ver­sel, ex­plique Jacques Orhon. À l’ins­tar de la mu­sique ou des arts, le vin n’a pas be­soin d’ê-tre tra­duit. Où que l’on soit, quelle que soit la langue par­lée, le vin est bu et dé­gus­té de la même fa­çon. Il y a par­fois un pe­tit cô­té snob dans le monde du vin alors qu’il s’agit pour­tant d’un des plai­sirs les plus simples qui soit. »

Car­net de voyage, ren­contres et ré­flexion au­tour du vin... Entre les vignes four­mille d’anec­dotes sa­vou­reuses et les mots coulent au fil des cha­pitres avec une flui­di­té en­ivrante, de­puis les pre­mières pages où l’au­teur vit ses pre­miers émois ado­les­cent avec le jus de la treille, jus­qu’à sa ren­contre très émou­vante avec les Mao­ris en pas­sant par ses pre­miers pas au Québec en tant que som­me­lier de l’hô­tel La Sa­pi­nière, à Val Da­vid.

L’au­teur a eu la bonne idée de truf­fer chaque cha­pitre de nom­breuses pe­tites cap­sules grâce aux­quelles on ap­prend des choses sur le vin ou sur la géo­gra­phie, la po­li­tique du pays vi­si­té. À la lec­ture de cet ou­vrage, on se rend compte que le vin n’est peut-être pas le su­jet prin­ci­pal du livre. C’est de ren­contres hu­maines qu’il s’agit vé­ri­ta­ble­ment. « Le vin est évi­dem­ment un su­jet riche pas­sion­nant, mais si c’est le cas, il ne faut ja­mais ou­blier que c’est parce que les gens qui sont der­rière la bou­teille le sont aus­si », conti­nue Jacques Orhon.

Ce livre com­plète in­tel­li­gem­ment la liste des nom­breux ou­vrages dé­jà sor­tis et confir­mer l’in­té­rêt gran­dis­sant des Qué­bé­cois pour le su­jet. « En trente ans, les Qué­bé­cois se sont je­tés à corps per­du dans les plai­sirs de la table, ils veulent ap­prendre à cui­si­ner, à connaître le vin, je trouve ça for­mi­dable, conclut l’au­teur. Quand je suis ar­ri­vé ici, je me suis ren­du compte que j’avais quit­té un pays qui pen­sait tout sa­voir sur le vin pour ren­con­trer un peuple qui vou­lait tout ap­prendre. »

Seul bé­mol, une mise en page as­sez terne où le gris do­mine et où l’ab­sence de photos cou­leurs fait cruel­le­ment dé­faut à l’en­semble. Mise à part cette pau­vre­té chro­ma­tique, Entre les vignes est un livre à mettre entre toutes les mains.

Jacques Orhon Entre les vignes (Les Édi­tions de l'Homme)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.