Les fan­tômes du Klon­dike

Le Journal de Quebec - Weekend - - LES TOUR DES REVUES - Louis-Phi­lippe Mes­sier Col­la­bo­ra­tion spé­ciale nor­tho­for­di­na­ry.ca

Il y a da­van­tage de lieux han­tés à Daw­son Ci­ty qu’ailleurs, si l’on en croit le ma­ga­zine ca­na­dien-an­glais Yu­kon. Pour­tant, c’est la ruée vers l’or qui a créé cette ville, qui n’a donc pas beau­coup plus de 100 ans. Mais il y a les lé­gendes au­toch­tones de la ré­gion au su­jet des es­prits. Il y a les cen­taines de per­son­nages hauts en cou­leur (et sou­vent peu re­com­man­dables) qui sont ve­nus cher­cher for­tune ici, qui sont morts vio­lem­ment et qui ont ins­pi­ré des his­toires de fan­tômes dès le len­de­main de leur dé­cès. Ajou­tez à ce­la le fait que Daw­son Ci­ty se trouve en­tou­rée par une na­ture sau­vage sou­vent hos­tile, le fait que la com­mu­nau­té tis­sée ser­ré connaît bien sou­vent les des­cen­dants di­rects des soi-di­sant fan­tômes et le fait qu’il faut bien in­té­res­ser les tou­ristes (qui font rou­ler une par­tie de l’éco­no­mie lo­cale), et vous com­pren­drez pour­quoi il y a au­tant de pol­ter­geists dans une ville aus­si jeune.

Vous au­rez pro­ba­ble­ment en­vie d’évi­ter les édi­fices de Bear Creeks, qui servent à Parc Ca­na­da d’en­tre­pôts d’ar­te­facts pa­tri­mo­niaux. Plu­sieurs employés craignent de s’y rendre. Une em­ployée af­firme y avoir dé­jà vu pas­ser une spec­trale « tête de mort vo­lante ». Dans une chambre de l’au­berge Bom­bay Peg­gy, vers 4 h 30, un « drame de fan­tômes » semble être re­joué chaque nuit : une chi­cane entre une femme et un homme de­vant leur bé­bé... Dans cette même au­berge, qui fut ja­dis un bor­del, on ra­conte qu’un fan­tôme s’as­soit sur les lits que les femmes de chambre viennent de faire, y lais­sant l’em­preinte de ses fesses.

Dans l’an­cienne mai­son de chambres Hill House, dans les an­nées 1970, le fan­tôme d’une vieille dame ter­ri­fiait les durs à cuire qui oc­cu­paient la chambre ad­ja­cente à la sienne en leur ap­pa­rais­sant sou­dai­ne­ment. Quant à la chambre du fan­tôme, les pro­prié­taires n’osaient alors pas y tou­cher.

« À Daw­son Ci­ty, presque tout le monde a une his­toire de fan­tôme à ra­con­ter », dit la jour­na­liste Ca­thie Arch­bould, qui signe le re­por­tage et qui ra­conte sa propre anec­dote paranormale... Elle af­firme avoir dé­jà don­né à boire du whis­ky à un fan­tôme afin de le cal­mer, parce qu’il fai­sait du ta­page chez elle. L’es­prit exi­geait d’être ser­vi dans la vieille tasse de camp qu’il uti­li­sait de son vi­vant sur les chan­tiers. Ah bon!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.