En at­ten­dant d’être LES PLUS GRANDS...

Avec leurs spec­tacles d’une rare ex­tra­va­gance et des am­bi­tions plei­ne­ment avouées de conqué­rir rien de moins que la pla­nète en­tière, Muse est sur la bonne voie de réa­li­ser le rêve du chan­teur Matt Bel­la­my : faire par­tie des grands groupes de l’his­toire du

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Québec cedric.be­lan­ger@jour­nal­de­que­bec.com

« Nous vou­lons qu’on se sou­vienne de nous comme l’un des plus grands groupes de l’his­toire. Mais nous avons beau­coup de tra­vail à faire pour y ar­ri­ver », lan­çait Bel­la­my, ci­té dans le ma­ga­zine Spin, l’an der­nier.

En fait, Muse a dé­jà ac­com­pli une bonne par­tie du bou­lot. En un peu plus de dix ans, le trio bri­tan­nique — for­mé du chan­teur et gui­ta­riste Bel­la­my, du bas­siste Chris Wolstenholme et du bat­teur Do­mi­nic Ho­ward — a ga­gné un à un les conti­nents en mul­ti­pliant les spec­tacles. Plus d’un mil­lier dans une cin­quan­taine de pays, se­lon une in­for­ma­tion non va­li­dée, mais tout à fait plau­sible, gla­née sur le Web.

Des concerts gran­dioses du­rant les­quels la mu­sique épique de Muse cô­toie des ef­fets vi­suels plus spec­ta­cu­laires les uns que les autres. Les gens de Québec pour­ront en ju­ger par eux-mêmes puisque les Bri­tan­niques pré­sen­te­ront, jeu­di soir, au Colisée Pep­si, leur spec­tacle en confi­gu­ra­tion 360, avec co­lonnes gi­gan­tesques et tout le bataclan.

Pour leur part, les ventes d’al­bums n’ont ces­sé d’aug­men­ter, d’une sor­tie à l’autre, et ont at­teint les huit mil­lions d’exem­plaires ven­dus pour le plus ré­cent, The Re­sis­tance, pa­ru en 2009. Les quatre al­bums pré­cé­dents, Show­bizz, Ori­gin of Sym­me­try, Ab­so­lu­tion et Black Holes and Re­ve­la­tions (dont le titre fait ré­fé­rence à la science-fic­tion et à la cor­rup­tion po­li­tique, deux pré­oc­cu­pa- tions de Bel­la­my) s’étaient ven­dus à plus d’une di­zaine de mil­lions d’exem­plaires au to­tal.

En outre, signe que Muse est pas­sé dans les ligues ma­jeures du ve­det­ta­riat, la presse po­ti­neuse rap­porte que Bel­la­my fré­quente de­puis peu l’ac­trice Kate Hud­son et qu’il au­rait même of­fert quelques le­çons de gui­tare au beau-père de sa douce, nul autre que Kurt Rus­sell.

PER­CÉE AUX ÉTATS-UNIS

Adu­lé en Eu­rope, Muse a ce­pen­dant dû trimer dur pour ob­te­nir la re­con­nais­sance es­pé­rée aux États-Unis. Ce n’est qu’à la pa­ru­tion d’Ab­so­lu­tion, en 2003, que le pu­blic et les mé­dias amé­ri­cains ont com­men­cé à prê­ter l’oreille plus at­ten­ti­ve­ment aux mé­lo­dies mé­lan­geant rock pro­gres­sif, mé­tal et élec­tro­nique du groupe de Tei­gn­mouth, en An­gle­terre.

Les al­bums sui­vants, Black Holes... et The Re­sis­tance ont res­pec­ti­ve­ment at­teint les neu­vième et troi­sième po­si­tions du pal­ma­rès amé­ri­cain. Avant de prendre une pause pour amor­cer la com­po­si­tion des pièces du pro­chain al­bum, le groupe au­ra ef­fec­tué deux tour­nées en sol nord-amé­ri­cain du­rant la der­nière an­née.

« Nous sommes le plus grand groupe que l’Amé­rique ne connaît pas », cla­maien­tils, en 2009, ne fai­sant pas de ca­chette sur leur loin­tain dé­sir d’être glo­ri­fiés par l’Oncle Sam.

En fait, Muse dé­si­rait tel­le­ment char­mer l’Amé­rique que le groupe s’est bat­tu bec et ongles, en 2002, pour em­pê­cher Cé­line Dion de bap­ti­ser une sé­rie de concerts qu’elle de­vait don­ner à Las Ve­gas du nom de Muse. Vou­lant évi­ter toute confu­sion dans l’es­prit du pu­blic, Muse a même me­na­cé de pour­suivre la di­va, qui a vai­ne­ment of­fert 50 000 $ au groupe pour ache­ter les droits. Muse se­ra au Colisée Pep­si, le 21 oc­tobre, avec Me­tric en pre­mière par­tie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.