Lin­da Blair, l’amou­reuse des ani­maux

L’ac­trice Lin­da Blair as­sure qu’elle n’a pas été trau­ma­ti­sée par sa par­ti­ci­pa­tion au film L’exor­ciste de 1973. Mais ce rôle (ce­lui d’une jeune fille pos­sé­dée par un dé­mon) a chan­gé sa vie, dit-elle au­jourd’hui.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Bruce Kirk­land Agence QMI

Blair vou­lait de­ve­nir vé­té­ri­naire, et non ac­trice lorsque le réa­li­sa­teur William Fried­kin lui a don­né le rôle de Re­gan.

« Je l’ai­mais comme si c’était ma fille. Je suis de­ve­nu un père pour elle », af­firme Fried­kin.

«Je l’ai trai­tée comme mon en­fant pen­dant qu’elle était avec moi, dit-il. J’ai ten­té de faire tout comme si c’était un jeu. Je n’ai ja­mais dis­cu­té avec elle de la si­gni­fi­ca­tion de telle ou telle chose. »

Lin­da Blair a fi­na­le­ment conti­nué sa car­rière au ci­né­ma. Elle est de­meu­rée au­then­tique, et a gar­dé les deux pieds sur terre.

BOU­CLER LA BOUCLE

Au­jourd’hui, à 51 ans, elle boucle la boucle et re­vient à ses an­ciennes amours: les ani­maux.

Blair, une vé­gé­ta­rienne, est à la tête d’une fon­da­tion dé­vouée au mieux-être des ani­maux, qui se porte no­tam­ment au secours des chiens aban­don­nés.

«On a vo­lé mon chien lorsque j’étais dans la ving­taine. J’ai tout ten­té pour le re­trou­ver, mais en vain », ra­conte Blair. Au­jourd’hui, elle veut don­ner une deuxième chance aux ani­maux en dé­tresse.

Lin­da Blair

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.