Faire la fête avec sa Wii

Ce se­rait vrai­ment gé­nial si quel­qu’un se dé­ci­dait à ima­gi­ner un jeu d’am­biance (par­ty) pour la Wii! At­ten­dez… on y a dé­jà pen­sé et pas qu’un peu, comme en té­moignent les dou­zaines de jeux de la sorte dis­po­nibles pour la console fa­mi­liale de Nin­ten­do, de

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Steve Tilley Agence QMI

L’ajout de Wii Par­ty aux ef­fec­tifs du genre sur­prend donc. Nin­ten­do a dé­jà bien cou­vert le cré­neau avec les titres Ma­rio Par­ty, ain­si qu’avec les sé­ries de jeux par­faites pour les soi­rées en fa­mille ou entre amis que sont Wii Sports et Wii Play. Nin­ten­do semble vrai­ment mi­ser sur l’ap­pé­tit des consom­ma­teurs pour le di­ver­tis­se­ment so­cial. Pour­quoi pas un jeu Wii Études? Ou en­core Wii Zen?

Le manque d’ori­gi­na­li­té de Wii Par­ty est certes com­pen­sé par la quan­ti­té de di­ver­tis­se­ment in­clus. L’en­semble pro­pose 80 mi­nis jeux, tous ba­sés sur l’uti­li­sa­tion des ava­tars per­son­nels Mii.

PLU­SIEURS MODES

L’ex­pé­rience Wii Par­ty se dé­cline en une va­rié­té de modes re­grou­pant plu­sieurs mi­nis jeux sous une même thé­ma­tique, comme le mode jeu de so­cié­té Globe Trot à la

Ma­rio Par­ty ou les dé­fis co­opé­ra­tifs à deux joueurs, qui exigent un tra­vail d’équipe et de la com­mu­ni­ca­tion.

La du­rée de vie d’une col­lec­tion de jeux d’am­biance est di­rec­te­ment pro­por­tion­nelle au plai­sir gé­né­ré par celle-ci et à ce titre, les jeux de Wii Par­ty ne sont di­sons pas… si mal.

S’il y a plu­sieurs avor­tons dans le lot de mi­nis jeux, la réus­site de Wii Par­ty dans son en­semble tient à la sim­pli­ci­té des jeux ain­si qu’à la va­rié­té des modes.

Quant à la pré­sen­ta­tion, il n’y a ab­so­lu­ment rien ici de mé­mo­rable. Il doit s’agir de l’un des titres les plus mornes ayant été conçus pour la Wii et certes l’une des pu­bli­ca­tions les plus in­si­pides de Nin­ten­do pour sa propre console.

La suite de jeux a re­çu l’éti­quette « Ma­rio Par­ty sans Ma­rio», ce qui est as­sez fi­dèle à la réa­li­té. Ce sont jus­te­ment le per­son­nage de Ma­rio et son en­tou­rage qui rendent ces jeux si amu­sants.

HOUSE PAR­TY

Le clou de Wii Par­ty, qui vaut presque à lui seul le prix d’en­trée, est le mode House

Par­ty. Les jeux de ce mode sont les plus amu­sants de l’en­semble, puis­qu’ils trans­portent l’ac­tion hors de l’écran et au coeur du sa­lon. Par exemple, le jeu Time

Bomb im­plique de se pas­ser ra­pi­de­ment d’un joueur à l’autre une ma­nette Wii Re­mote, tout en y pres­sant des bou­tons spé­ci­fiques pour évi­ter de faire ex­plo­ser une bombe à l’écran.

Plus fou en­core, le jeu Ani­mal Tra­cker de­mande aux par­ti­ci­pants d’ali­gner les Wii Re­mote sur une table ou sur le plan­cher, et at­tri­bue un point à la pre­mière per­sonne qui se sai­sit d’une té­lé­com­mande émet­tant un son d’ani­mal par­ti­cu­lier par son haut­par­leur in­té­gré.

Outre les jeux House Par­ty, Wii Par­ty n’offre pas de sur­prise. Une sé­lec­tion im­po­sante, quoique in­égale, de jeux Nin­ten­do qui sau­ront amu­ser une va­rié­té de groupes. D’un en­nui sans bornes lors­qu’on y joue en so­li­taire.

VER­DICT

De l’amu­se­ment va­rié pour la fa­mille et les amis, mais une soi­rée Wii Par­ty ne ris­que­ra pas de ré­veiller les voi­sins.

JEUX VI­DÉO

WII PAR­TY

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.