« » J’ai l’im­pres­sion d’être dans LES LIGUES MA­JEURES

Elle n’a que 20 ans et elle compte dé­jà dix ans de mé­tier. La jeune Ève Le­mieux campe deux rôles im­por­tants dans nos sé­ries cette sai­son. Elle est la Jeanne Boi­vin, des Res­ca­pés, et la Li­li-Mai, de Pro­vi­dence.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin

JEANNE

Pour l’ac­trice, le rôle de Jeanne Boi­vin est ar­ri­vé à point nom­mé dans sa car­rière. « J’adore mon rôle dans Pro­vi­dence, mais je sais qu’il ne se­ra pas éternel. Comme je joue Li­li-Mai de­puis six ans, j’avais peur d’être iden­ti­fiée à ce per­son­nage; que Li­liMai me colle à la peau... Jeanne est ar­ri­vée et j’en suis très heu­reuse », dit la co­mé­dienne en en­tre­vue.

C’est à la suite d’au­di­tions qu’Ève Le­mieux a dé­cro­ché le rôle de Jeanne Boi­vin. « Je trou­vais ce pro­jet l’fun et tra­vailler avec Claude Des­ro­siers comme réa­li­sa­teur m’em­bal­lait. À la pre­mière au­di­tion, j’étais stres­sée mais confiante. Lors­qu’on m’a rap­pe­lée pour une se­conde au­di­tion, j’avais l’im­pres­sion que rien n’avait fonc­tion­né. J’ai écla­té en san­glots après l’au­di­tion », se rap­pelle la jeune co­mé­dienne. On connaît la suite de l’his­toire.

Pour Ève Le­mieux, Jeanne est une fille qui obéit à ses pa­rents — comme tous les en­fants des an­nées 60 — mais qui sait ce qu’elle veut. « Jeanne veut chan­ger les choses et ne s’api­toie pas sur son sort. En étant trans­por­tée en 2010, elle a per­du l’a- mour de sa vie et c’est son drame. Vous ver­rez au cours des pro­chains épi­sodes. »

Ève Le­mieux est heu­reuse de jouer aux cô­tés de par­te­naires comme Roy Du­puis et Guy­laine Trem­blay, qui in­carnent ses pa­rents dans Les res­ca­pés. « J’ai l’im­pes­sion d’être dans les ligues ma­jeures, tout comme avec les co­mé­diens et l’équipe de Pro­vi­dence. Ils sont mes mo­dèles. C’est avec eux que j’ai ap­pris mon mé­tier », pré­cise-t-elle.

LI­LI-MAI

L’autre per­son­nage d’Ève Le­mieux cette sai­son, Li­li-Mai, va beau­coup mieux. La jeune femme at­teinte de fi­brose kys­tique a re­çu avec suc­cès une greffe de pou­mons. « Elle n’a pas per­du de vue son dé­sir d’avoir des en­fants, ce qui n’est pas le cas pour Die­go, son chum (Luis Oli­va). Die­go veut pro­fi­ter de la san­té que Li­li-Mai a re­trou­vée. Il veut avoir du bon temps avec elle avant d’avoir des en­fants. Ça cau­se­ra quelques conflits entre eux. »

LES VOYAGES

Cette sai­son, Ève Le­mieux n’a plus be­soin de tous­ser ou de râ­ler pour in­ter­pré­ter Li­li-Mai. « C’est tou­jours moi qui fai­sais les râ­le­ments et qui tous­sais, sauf lors des scènes de l’hô­pi­tal. Ça de­man­dait beau­coup de mu­cus dans ces mo­ments-là et comme je ne suis pas ma­lade, on en­ten­dait, dans ces scènes, une per­sonne vé­ri­ta­ble­ment at­teinte de fi­brose kys­tique. »

Outre le jeu, Ève Le­mieux s’est dé­cou­vert une nou­velle pas­sion l’an der­nier : le voyage. Elle s’est d’ailleurs per­mis un voyage de deux mois et de­mi avec sa meilleure amie, en Ar­gen­tine. « Je pen­sais m’en­nuyer, mais le voyage au­rait pu du­rer quatre mois. »

Elle aime tou­te­fois Mon­tréal et être près des gens qu’elle aime, sa fa­mille et ses amis. En ce mo­ment, la jeune femme étu­die à l’UQAM en scé­na­ri­sa­tion. Peut-être un jour ver­rons-nous une sé­rie té­lé ou un long mé­trage si­gné... Ève Le­mieux.

PHOTOS COUR­TOI­SIE

Deux per­son­nages im­por­tants pour la jeune Ève Le­mieux cette sai­son à la té­lé : Jeanne Boi­vin, dans Les res­ca­pés et Li­li-Mai, dans Pro­vi­dence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.