On the road again...

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Louis-Phi­lippe Mes­sier Col­la­bo­ra­tion spé­ciale www.ame­ri­can­road­ma­ga­zine.com/

Vous connais­sez pro­ba­ble­ment l’adage vou­lant que le bon­heur ne soit pas « une des­ti­na­tion », mais « un che­min »… Eh bien, quand vous voya­gez, cet adage n’a sou­vent au­cun sens : par exemple, le bon­heur du Qué­bé­cois qui va en va­cances à Cu­ba se trouve à Cu­ba, sa des­ti­na­tion, et non pas dans son tran­sit en au­to­bus, son temps d’at­tente à l’aé­ro­port ou sa balade en avion… Ce­pen­dant, pour cer­tains mor­dus de l’au­to­mo­bile, le che­min a plus de va­leur que la des­ti­na­tion. Aux États-Unis, le ma­ga­zine

Ame­ri­can Road est la ré­fé­rence du tou­risme rou­tier.

Ame­ri­can Road vous parle des au­to­routes et des rues que vous pour­riez ai­mer vi­si­ter. Au lieu de fo­ca­li­ser son pro­pos sur les des­ti­na­tions et de li­mi­ter ses in­di­ca­tions rou­tières à leur in­té­rêt pra­tique, ce ma­ga­zine fait le contraire : il se concentre sur une route et il vous sug­gère des en­droits où vous pour­riez vou­loir vous ar­rê­ter.

LES ROUTES DE L’HIS­TOIRE

De tous les ma­ga­zines de voyage amé­ri­cain, Ame­ri­can Road est peu­têtre ce­lui qui se concentre le plus sur l’his­toire et sur l’éco­no­mie. Quand il est ques­tion d’une route, il faut rap­pe­ler le com­ment et le pour­quoi de sa construc­tion, les consé­quences qu’eut cette route sur le dé­ve­lop­pe­ment d’un État, les lé­gendes ou les films qui y sont as­so­ciés, etc.

Voi­ci une anec­dote in­so­lite : il existe, à che­val entre l’Ore­gon et la Ca­li­for­nie, une au­to­route Jef­fer­son. Cette au­to­route a été nom­mée ain­si en l’hon­neur d’un État amé­ri­cain qui n’a ja­mais vu le jour, après que les gens du sud de l’Ore­gon et du nord de la Ca­li­for­nie eurent uni leurs forces et dé­cla­ré qu’ils se sé­pa­raient de leurs États res­pec­tifs pour en for­mer un nou­veau : l’État de Jef­fer­son, dont la ca­pi­tale de­vait être la ville nom­mée Yre­ka. Les rai­sons de dé­cla­rer sé­ces­sion ? La grogne de la po­pu­la­tion contre leur ré­seau rou­tier si vé­tuste et in­com­plet qu’il em­pê­chait la ré­gion de se dé­ve­lop­per. Le 4 dé­cembre 1941, l’État de Jef­fer­son, ayant « dé- cla­ré sé­ces­sion », se don­nait un « gou­ver­neur »… Mais les Ja­po­nais bom­bar­dèrent Pearl Har­bor quelques jours plus tard et l’ef­fer­ves­cence pa­trio­tique qui s’en sui­vit dé­tour­na les « Jef­fer­so­niens » de leur am­bi­tieux pro­jet. Ce­la dit, l’État avor­té de Jef­fer­son a lais­sé son nom à la route que vous pou­vez main­te­nant par­cou­rir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.