Par­fums bi­joux, pour elle et lui

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

Le cou­tu­rier Pa­co Ra­banne est tou­jours aus­si au­da­cieux. En 1968, il dé­mon­trait son goût pour les mé­taux pré­cieux alors qu’il créait pour Fran­çoise Har­dy une robe en­tiè­re­ment com­po­sée d’or. Qua­rante ans plus tard, il dé­voi­lait ce qui al­lait de­ve­nir le plus gros suc­cès de la par­fu­me­rie mas­cu­line de cette an­née là (2008). En pleine ré­ces­sion, il dé­voi­lait One Mil­lion, un pied de nez à la crise avec un ha­billage qui re­prend un lin­got d’or et une pu­bli­ci­té qui an­nonce le re­tour du play­boy à qui tout réus­si d’un simple cla­que­ment de doigts.

Un peu comme l’a fait Jean Pa­tou alors qu’il créait au len­de­main du crash de 1929 le somp­tueux par­fum Joy au slo­gan « Joy, le par­fum le plus cher du monde », puisque son prix était très éle­vé. Né­ces­si­tant à lui seul 10 600 fleurs de jas­min et plus de 300 roses pour créer seule­ment 30 ml du par­fum!

De­vant la réus­site de One Mil­lion, Ra­banne ima­gine son pen­chant fé­mi­nin. Voi­ci la nais­sance de la femme à 1 mil­lion,

La­dy Mil­lion. Dree He­ming­way, l’ar­riè­re­pe­tite-fille du cé­lèbre écri­vain Er­nest He­ming­way, joue l’en­sor­ce­leuse pour la pu­bli­ci­té.

Mis à part son jus vo­lup­tueux, une com­po­si­tion à base de fleur d’oran­ger, de jas­min, de miel et de pat­chou­li, c’est son fla­con qui re­tient l’at­ten­tion, tout comme le lin­got d’or avait fait tour­ner les têtes des hommes, les femmes se­ront sé­duites par sa forme dia­man­té.

Le Régent, un dia­mant jaune de 410 ca­rats dé­cou­vert dans une mine d’Inde au XVIIe siècle, est l’ins­pi­ra­tion du fla­con du plus ré­cent par­fum pour femme de Pa­co Ra­banne. Les mul­tiples fa­cettes re­pré­sentent la femme ul­tra-fé­mi­nine, dé­ter­mi­née, au­da­cieuse, ex­tra­va­gante, sé­duc­trice et ex­ces­sive. Un cla­que­ment de doigts, une va­po­ri­sa­tion de La­dy Mil­lion et le tour est joué!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.