SES «JOUEURS DE CARTES» RÉUNIS À LONDRES

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

LONDRES | (Reu­ters) Trois des cinq ta­bleaux de Cé­zanne il­lus­trant le thème des joueurs de cartes sont réunis dans une nou­velle ex­po­si­tion à la ga­le­rie Courtauld de Londres, ain­si que leurs études pré­pa­ra­toires et des des­sins, ce qui est pré­sen­té comme une pre­mière mon­diale.

La cé­lèbre sé­rie des joueurs, qui re­monte à la fin de la car­rière du peintre fran­çais (vers 1890-1895), est fon­dée sur l’ob­ser­va­tion de pay­sans des en­vi­rons d’Aix-en-Pro­vence, type de per­son­nages ra­re­ment pré­sent dans la pein­ture de l’époque.

«De fa­çon sur­pre­nante, ces ta­bleaux n’ont ja­mais été ras­sem­blés pour être ob­ser­vés dans le dé­tail», a no­té Bar­na­by Wright, conser­va­teur de l’ex­po­si­tion Cé­zanne et les Joueurs de cartes, ou­verte jus­qu’au 16 jan­vier.

«Cette ex­po­si­tion réunit presque toutes les études pré­pa­ra­toires», a-t-il dé­cla­ré. «On avait ten­dance à peindre les pay­sans sous les traits de joueurs et de per­son­nages un peu louches, mais Cé­zanne voyait autre chose chez les pay­sans qui tra­vaillaient dans la pro­prié­té de son père. »

Dans la toile prê­tée par le Mu­sée d’Or­say de Paris (notre photo), on voit une bou­teille sur la table entre les deux joueurs, mais pas de verres. Les deux autres ta­bleaux de la sé­rie pro­viennent de la col­lec­tion Courtauld et du Me­tro­po­li­tan Mu­seum of Art de New York, qui pré­sen­te­ra l’ex­po­si­tion du 9 fé­vrier au 8 mai 2011.

Se­lon Wright, un qua­trième ta­bleau ap­par­te­nant à la Fon­da­tion Barnes ne peut pas quit­ter ses lo­caux amé­ri­cains, et le cin­quième est la pro­prié­té d’un col­lec­tion­neur pri­vé qui a re­fu­sé de la prê­ter pour l’ex­po­si­tion.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.