L’AC­TRICE

qui n’a pas peur des mé­diums

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND CINÉMA - Liz Braun Agence QMI

Dans Au-de­là, Ho­ward joue une femme ra­va­gée dont les plus sombres se­crets sont connus par le per­son­nage de mé­dium in­ter­pré­té par Matt Da­mon.

« J’ai ai­mé jouer dans une telle his­toire, a dit l’ac­trice, parce que je crois qu’il y a une poi­gnée d’in­di­vi­dus sur la pla­nète qui ont l’ha­bi­le­té de pui­ser dans des choses que le reste d’entre nous ne peuvent pas voir. »

Ces mé­diums, a-t-elle ajou­té, comptent dans leurs rangs des membres de sa propre fa­mille, et même son fils de trois ans. « C’est le cas dans ma fa­mille, des deux cô­tés. C’est un peu étrange, mais tout le monde est ha­bi­tué à ce­la. Mon fils a dé­mon­tré cer­taines ap­ti­tudes, mais qui sait où tout ce­la va le me­ner. Les en­fants sont ins­tinc­tifs et in­tui­tifs. Au fur et à me­sure que nous vieillis­sons, seule­ment quelques-uns peuvent se tar­guer de dé­te­nir de tels pou­voirs. »

Ho­ward, qui est ma­riée à l’ac­teur Seth Ga­bel, a un frère, mais aus­si deux soeurs (des ju­melles), et l’une d’elles, at-elle confié, a d’éton­nantes ca­pa­ci­tés pré­mo­ni­toires. « Mes pa­rents, qui vivent dans le Mid­west, sont très terre-à-terre et lo­giques, a pour­sui­vi Ho­ward, et ils ne suc­combent pas à des fan­tai­sies sur­na­tu­relles ou à quoi que ce soit du genre. »

L’ac­trice a ré­cem­ment écrit un ar­ticle sur la dé­pres­sion post-partum pour Goop, le bul­le­tin d’in­for­ma­tion in­ter­net de Gwyneth Paltrow. « La chose in­té­res­sante à pro­pos de cet ar­ticle est que je n’au­rais ja­mais, au­pa­ra­vant, été en me­sure d’ar­ti­cu­ler quoi que ce soit à pro­pos de mes sen­ti­ments sur le su­jet, a-telle ra­con­té. Main­te­nant que c’est chose faite, je peux dire que c’était vrai­ment

Bryce Dal­las Ho­ward n’est pas une ty­pique ac­trice d’Hol­ly­wood cou­rant les pre­mières et dont les jour­naux à po­tins se dé­lectent. La femme de 29 ans, qui joue dans Au-de­là, a ré­pon­du à nos ques­tions pour faire la pro­mo­tion du film de Clint East­wood. Brillante, ar­ti­cu­lée et très polie pen­dant la conver­sa­tion, elle a par­lé d’ha­bi­le­tés psy­chiques et de dé­pres­sion post-partum, et un peu de tout entre ces deux su­jets.

utile de prendre un peu de temps pour y pen­ser et écrire sur cette ques­tion. »

En lui sug­gé­rant que ses écrits ont sû­re­ment été utiles à d’autres gens, Ho­ward a ré­pon­du, mo­des­te­ment: «Ce­la m’a ai­dée moi aus­si. »

UN PÈRE CÉ­LÈBRE

Bryce Dal­las Ho­ward est la fille aî­née de l’ac­teur et réa­li­sa­teur Ron Ho­ward, lui-même is­su d’une fa­mille comp­tant son lot d’ac­teurs, comme son père et sa soeur Che­ryl Ho­ward. Bryce Dal­las a gran­di à Greenwich, au Con­nec­ti­cut, où ses pa­rents sont dé­mé­na­gés pour ne pas évo­luer dans un en­vi­ron­ne­ment hol­ly­woo­dien mal­sain. Elle a fré­quen­té de bonnes écoles et a pas­sé ses étés dans des en­droits comme le Sta­ge­door Ma­nor Per­for­ming Arts Camp. Elle a par la suite étu­dié à la Stel­la Ad­ler Con­ser­va­to­ry et à la Tisch School of Arts, à New York.

Elle a joué dans plu­sieurs films de son père, fai­sant no­tam­ment ses dé­buts dans Elles craquent toutes sauf une, puis dans Le vil­lage, Dog­ville, La dame de l’eau, Man­der­lay, Spi­der­Man 3, Ter­mi­na­tor: Ré­demp­tion, La sa­ga Twi­light : Hé­si­ta­tion.

Son pas­sage de ci­toyenne ano­nyme à ac­trice re­con­nue pu­bli­que­ment semble s’être fait sans heurts. « Mon père était connu dès son plus jeune âge, de sorte que c’était ça qui était nor­mal pour lui », a-t-elle dit.

« Alors, être connue, si l’on part de ce point de vue, a tou­jours re­pré­sen­té quelque chose de sain pour moi. Je ne sens pas que ma vie est dif­fé­rente de l’époque où j’al­lais à l’école, avant que je sois ac­trice. Mes in­té­rêts sont les mêmes. La seule dif­fé­rence est que je gagne main­te­nant ma vie grâce à ce pour quoi j’ai étu­dié. »

Dans

Twi­light.

Dans

La dame de l’eau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.