UNFILMSURLAVIEETLAMORT

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND CINÉMA - Liz Braun

Au-de­là ★★★ 1/2

Un film de Clint East­wood. Au-de­là, ver­sion fran­çaise de He­reaf­ter, est un film soi­gné qui n’en re­mue pas moins de vives émo­tions et qui fait ré­agir.

Les trois pro­ta­go­nistes du nou­veau film de Clint East­wood se dé­battent avec des idées à pro­pos de la vie et de la mort, et sur ce qui, le cas échéant, il y au­rait après la mort. Cécile de France ( L’au­berge es­pa

gnole) in­carne une femme qui sur­vit à un évé­ne­ment ca­tas­tro­phique. En fait, elle meurt ra­pi­de­ment, puis re­naît et ses sou­ve­nirs de mort im­mi­nente virent toute sa vie à l’en­vers. Elle ne peut dé­sor­mais plus trou­ver la moindre sa­tis­fac­tion au tra­vail, et ses re­la­tions per­son­nelles sont fra­gi­li­sées. Dans l’es­poir de trou­ver des ré­ponses, elle écrit un livre à pro­pos de son ex­pé­rience. Loin en Amé­rique, un mé­dium qui a l’air d’un homme or­di­naire (Matt Da­mon) fait tout pour ca­cher son pou­voir, ou sa « ma­lé­dic­tion », comme il l’ap­pelle. Mal­gré les idées de gran­deur de son frère, qui voit dans les dons de voyance de son fran­gin l’oc­ca­sion de faire de l’ar­gent, le per­son­nage de Da­mon n’a pas de plai­sir ni d’in­té­rêt à com­mu­ni­quer avec les morts. Il l’a dé­jà fait au­pa­ra­vant, et a dé­cou­vert que les ques­tions concer­nant la vie sont in­fi­nies, et les dis­pa­rus ne livrent pas beau­coup de ré­ponses claires. Son don est réel, mais il ne sait pas com­ment l’exer­cer au quo­ti­dien. Il fait la ren­contre d’une femme in­ter­pré­tée par Bryce Dal­las Ho­ward, mais sa pres­cience rend leur re­la­tion im­pos­sible.

Le troi­sième per­son­nage est un ado­les­cent en An­gle­terre qui lutte avec la mort de­puis la dis­pa­ri­tion de quel­qu’un qu’il ai­mait. Sa dé­ter­mi­na­tion à dé­cou­vrir ce qui se passe après la mort, et peut-être à com­mu­ni­quer avec la per­sonne dé­cé­dée, l’amène à en­quê­ter sur les mé­diums. Il croi­se­ra la route de Matt Da­mon par l’en­tre­mise d’In­ter­net, puis les cir­cons­tances font que tous trois se re­trouvent dans une quête com­mune.

UN FILM IN­TÉ­RES­SANT

Le rythme lent em­ployé par East­wood pour ra­con­ter son his­toire s’avère une bonne chose. Le ci­néaste ne suc­combe pas à la ten­ta­tion de pro­cu­rer toutes les ré­ponses et le film s’at­tarde fi­na­le­ment plus à l’amour et aux re­la­tions hu­maines qu’aux pro­blèmes qui sur­gissent après la mort.

Parce qu’il cé­lèbre l’as­pi­ra­tion universelle des gens à ob­te­nir des ré­ponses aux grandes ques­tions de la vie, Au-de­là est un film in­té­res­sant à re­gar­der. Mais il de­vient en­core plus cap­ti­vant grâce à des ef­fets spé­ciaux im­pres­sion­nants, ce qui, dans un film de Clint East­wood, est rare.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Matt Da­mon, tête d’af­fiche d’Au-de­là.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.