LES AMOURS IMA­GI­NAIRES

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND CINÉMA -

Lors d’un sou­per, Fran­cis et Marie ont tous deux le coup de foudre pour Ni­co­las, un jeune homme de la cam­pagne ré­cem­ment ar­ri­vé à Mon­tréal. Lé­ger, in­sou­ciant, en­jô­leur, ce­lui-ci en vient à pas­ser beau­coup de temps avec eux, ap­pré­ciant la ti­mi­di­té et la gau­che­rie du fra­gile Fran­cis au­tant que le franc-par­ler et les te­nues élé­gantes de la hau­taine Marie. Or, sur la foi de di­vers signes, les deux amis se convainquent que leurs sen­ti­ments en­vers Ni­co­las sont ré­ci­proques. S’en­gage alors entre eux un vé­ri­table duel pour ga­gner le coeur du bel éphèbe, au risque de com­pro­mettre leur longue ami­tié. En pa­ral­lèle, des jeunes hommes et femmes viennent té­moi­gner à la ca­mé­ra de leur dif­fi­cul­té de vivre une re­la­tion amou­reuse du­rable en ce dé­but de XXIe siècle.

CE QU’ON EN PENSE

Si J’ai tué ma mère était le cri du coeur d’un écor­ché vif réa­li­sé dans l’ur­gence, ce deuxième opus de Xa­vier Do­lan se ré­vèle plus apai­sé et concer­té, pro­po­sant une mé­di­ta­tion dou­cea­mère sur le dé­sir et la dé­cep­tion amou­reuse, dont le trai­te­ment os­cille entre poé­sie émou­vante et hu­mour ra­fraî­chis­sant. Avec une foule de pe­tits dé­tails, l’au­teur a su rendre l’ex­ci­ta­tion des pre­miers ren­dez-vous au­tant que le choc des dés­illu­sions. Reste que la ré­flexion ap­pa­raît un peu courte. Pour l’étof­fer, Do­lan a re­cours au pro­cé­dé connu des fausses en­tre­vues, avec des ré­sul­tats as­sez di­ver­tis­sants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.