ZONE DE tur­bu­lences

Après avoir tra­ver­sé une pé­riode tu­mul­tueuse, la jeune Roxane Mil­jours, de Des­ti­nées, in­ter­pré­tée par San­drine Poi­rier-Al­lard, connaî­tra un peu d’ac­cal­mie au cours des pro­chaines se­maines.

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND TÉLÉVISION - Serge Drouin SERGE.DROUIN@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

« Ça risque tou­te­fois d’être de courte du­rée, pré­vient la co­mé­dienne sans éla­bo­rer da­van­tage. J’adore jouer ce rôle. Roxane me per­met d’ex­ploi­ter des zones que je ne vis pas comme la fugue, la mi­ni-dé­pres­sion… » ajoute l’in­ter­prète.

JEAN-MARC

C’est fi­na­le­ment à la suite d’une conver­sa­tion avec Jean-Marc (Alain Zou­vi) que Roxane a dé­ci­dé de gar­der son bé­bé plu­tôt que d’op­ter pour le don­ner ou se faire avor­ter. « Jean-Marc lui a fait com­prendre que c’était une dé­ci­sion per­son­nelle; qu’il fal­lait qu’elle se de­mande si elle se­rait heu­reuse de gar­der le bé­bé quoi qu’il ar­rive. C’est après cette dis­cus­sion que Roxane a pris sa dé­ci­sion. »

San­drine Poi­rier-Al­lard avoue que Roxane était pla­cée de­vant un choix dif­fi­cile.« Je ne sais pas ce que j’au­rais fait à sa place. J’adore les en­fants; je veux en avoir même si je ne sais pas si j’en au­rai », dit-elle.

Puis, loin dans la conver­sa­tion, la co­mé­dienne men­tion­ne­ra fi­na­le­ment qu’elle au­rait pro­ba­ble­ment op­ter pour l’avor­te­ment à la place de Roxane. « Même si je veux des en­fants. Je ne suis tel­le­ment pas là dans ma vie », si­gnale-t-elle.

AU­DI­TION

Pour San­drine Poi­rier-Al­lard, Roxane est un pre­mier grand rôle à la té­lé. Je suis là de­puis les dé­buts, il y a cinq ans.

J’ai ob­te­nu le rôle à la suite d’une au­di­tion. On m’avait lais­sé en­tendre que Roxane était une fille qui ai­mait ai­der les autres, qu’elle se­rait peut-être mé­de­cin et au­rait un lien avec les en­fants. » Avant Des­ti­nées, le pu­blic l’avait vue no­tam­ment jouer dans La mer­veilleuse Ma­de­moi­selle C, au ci­né­ma, et dans la té­lé­sé­rie Les Ex, à Sé­ries +.

La co­mé­dienne sou­ligne qu’elle a quelques points en com­mun avec son per­son­nage. « Tout comme moi, les amis sont très im­por­tants pour Roxane. Comme elle, j’ai une bonne re­la­tion avec mes pa­rents. Même si un per­son­nage est loin de toi, tu t’inspires tou­jours un peu de toi », ra­conte l’ac­trice.

Roxane de­mande beau­coup de temps à San­drine Poi­rier-Al­lard, par­fois jus­qu’à trois ou quatre jours par se­maine. « Heu­reu­se­ment, nous avons un coach sur le pla­teau ; un coach ex­tra­or­di­naire, Liane Si­mard, qui nous aide à ré­pé­ter nos textes. »

AUX ÉTUDES

Outre son tra­vail dans le jeu, San­drine Poi­rier-Al­lard pour­suit des études en sciences hu­maines, pro­fil in­ter­na­tio­nal. « Il y a plein de choses qui m’in­té­ressent dans la vie, mais, pour le mo­ment, j’ai­me­rais pour­suivre ma car­rière de co­mé­dienne. »

Dans ses mo­ments libres, San­drine Poi­rier-Al­lard va au ci­né­ma, ren­contre ses amis, fait du plein air et as­siste à quelques spec­tacles de théâtre. « J’ai­me­rais faire du théâtre, mais je ne crois pas que ce soit un mé­tier que tu ap­prends sur le tas. Il me fau­drait des cours », conclut-elle.

Des­ti­nées, le mer­cre­di, à 20h, à TVA.

DES­TI­NÉES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.