Oc­tave, 83 ans, le boute-en-train

À 83 ans, Oc­tave Co­mier, de­meure très vaillant. Il est même un fa­meux boute-en-train et l’un des pi­liers de l’as­so­cia­tion La­so­tè de Fond­sSaint-De­nis.

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND TOURISME -

Pour al­ler tra­vailler dans ses champs, il grimpe al­lè­gre­ment les mornes sur les­quels est ré­par­ti le ter­ri­toire de Fonds-Saint-De­nis.

Ré­gu­liè­re­ment, il pré­pare du ca­fé, pour sa propre fa­mille mais aus­si pour ses amis et ses voi­sins. D’abord, Oc­tave se contente d’ou­vrir sa fe­nêtre pour cueillir les grains mûrs du ca­féier qui est col­lé à sa mai­son. Une fois les « ce­rises » dé­cor­ti­quées, les fèves sont mises à sé­cher. Il faut en­suite les trier, tâche à la­quelle chaque voi­sin de pas­sage par­ti­cipe en com­pa­gnie d’Oc­tave.

Le mo­ment de la tor­ré­fac­tion est l’oc­ca­sion pri­vi­lé­giée pour se ras­sem­bler au­tour de lui et pour échan­ger des nou­velles des uns et des autres.

Dans ce ter­ri­toire « re­cu­lé » du nord de la Mar­ti­nique, les an­ciens, même de­meu­rés seuls, conti­nuent de vivre dans leurs mai­sons. En pas­sant, sur­tout si une porte ou des vo­lets de­meurent clos, les voi­sins vont aux nou­velles et veillent à ce que les aî­nés ne manquent de rien.

« Les an­ciens sont pris en charge par les voi­sins et par le groupe. C’est un autre re­gard sur la vie », dit An­nick Ju­be­not, la très dy­na­mique ani­ma­trice de l’as­so­cia­tion La­so­tè.

« Je n’achète ja­mais de lé­gumes. J’en trouve ré­gu­liè­re­ment dé­po­sés de­vant ma porte », ra­conte-t-elle.

LE PAR­TAGE DU SA­VOIR-FAIRE

Chaque sa­me­di soir, on se rend chez des voi­sins pour une sorte de veillée. Par exemple, après la Tous­saint, on com­mence dé­jà à sou­li­gner l’ap­proche de Noël. On chante en­semble, se­lon un li­vret da­tant du XVIIIe siècle, au­quel les par­ti­ci­pants ajoutent des com­men­taires en créole.

Noël est aus­si, se­lon la tra­di­tion, la « fête du co­chon », un ani­mal que l’on nour­rit avec soin, avec des ali­ments na­tu­rels, dont des lé­gumes et des plantes ré­col­tés dans la fo­rêt.

Ces ras­sem­ble­ments spon­ta­nés des gens de Fonds-Saint-De­nis consti­tuent au­tant d’oc­ca­sions de par­ta­ger des sa­voir-faire et des tra­di­tions, comme la fa­bri­ca­tion des brosses en bam­bou, des ba­lais et des cha­peaux en fibres de ba­koua, ou la pré­pa­ra­tion de li­queurs et su­cre­ries créoles, ou en­core du ca­cao.

Oc­tave, par exemple, n’a pas son pa­reil pour tres­ser les ru­bans en fibre de ba­koua ser­vant à confec­tion­ner des cha­peaux, tout comme il conti­nue de tis­ser des fi­lets des­ti­nés à la pêche aux écre­visses. Par contre, il ne des­cend plus dans les ra­vines pour po­ser ses fi­lets.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.