Le Noël cu­bain de Flo­rence K

Elle ap­pelle ce qua­trième al­bum «cette belle idée de fou... al­ler faire un disque avec am­biance de Noël à Cu­ba...» Mais Flo­rence K a réus­si son pa­ri. Ha­va­na An­gels est en par­faite har­mo­nie avec l’ar­tiste qu’elle est. Elle nous offre un Noël co­lo­ré.

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Mi­chelle Coudé-Lord MCLORD@JOUR­NALMTL.COM

« Je sais que ma dé­marche est éton­nante d’au­tant plus qu’au dé­but du millé­naire, les fêtes de Noël avaient été ban­nies à Cu­ba », confie Flo­rence K, une au­teure-com­po­si­trice de ta­lent qui a ra­vi le pu­blic et la cri­tique avec son disque Bos­sa Blue en 2006.

« Cet al­bum est aus­si de beaux ha­sards de la vie. Comme cette ren­contre une nuit à Cu­ba où je re­ve­nais à mon hô­tel et j’ai ren­con­tré dans les jar­dins le ré­pu­té Os­val­do Montes, qui a co­pro­duit cet al­bum avec moi. Un vé­ri­table ca­deau pour la mu­si­cienne que je suis. »

À 27 ans, Flo­rence K vou­lait plus qu’un simple al­bum de Noël... elle vou­lait une vé­ri­table dé­marche ar­tis­tique.

« Cet al­bum, c’est moi ac­tuel­le­ment comme ar­tiste. C’est le plus com­plet, je crois. Et je suis flat­tée d’avoir la chance de le pré­sen­ter au peuple cu­bain à la fin dé­cembre alors que je suis in­vi­tée au Fes­ti­val de mu­sique du pays. Une belle chance », dit-elle.

Avec Ha­va­na An­gels, Flo­rence K es­saie­ra éga­le­ment de per­cer le mar­ché du Ca­na­da an­glais et des États-Unis.

ÉMO­TION, SO­LI­TUDE ET PLEURS

« On ver­ra, mais je sais que cette mu­sique est por­teuse, car il y a beau­coup d’émo­tion. Cer­taines de mes com­po­si­tions sont nées de mo­ments ma­giques avec ma fille, Alice Rose, qui a 4 ans... lorsque je lui fai­sais en­tendre les pre­mières notes, elle dan­sait de tout son pe­tit corps. Je me di­sais : “mon choix est bon puisque l’en­fant danse sur cette mu­sique” », ra­conte sur un ton très fier l’au­teu­re­com­po­si­trice.

« Je me re­vois en train d’écrire, ha­bi­tée par une grande peine aus­si, mais la mu­sique pour moi n’est qu’un océan d’émo­tions et c’est ce que je veux trans­mettre aux gens... et je crois sin­cè­re­ment que j’y ar­rive avec ce qua­trième al­bum comme je l’ai tant dé­si­ré. Je se­rai tou­jours re­con­nais­sante à mes mu­si­ciens cu­bains qui, en dix jours, dans ce pe­tit stu­dio... on a fait ce mi­racle. Ils m’ont don­né beau­coup... cet al­bum est un ca­deau de vie », conclut une Flo­rence K prête à par­ta­ger Ha­va­na An­gels.

Lors­qu’on lui de­mande où elle se voit dans cinq ans... elle ré­pond tout sim­ple­ment: « Je me vois à mon pia­no en train d’écrire des chan­sons dans le but de les par­ta­ger... c’est un grand bon­heur et un énorme pri­vi­lège. » À no­ter que dans la chan­son La Pe­re­gri­nac­tion..., sa mère Na­tha­lie Cho­quette a prê­té sa voix toute douce qu’on en­tend en par­faite com­pli­ci­té avec celle de sa fille.

« Elle est très fière de ma mu­sique », pré­cise Flo­rence K.

CU­BA, SA TERRE D’ADOP­TION

« Une des choses que j’ai trou­vé les plus belles de la Havane, c’est que tous les soirs, il y a un grand ras­sem­ble­ment de gens sur le Ma­le­con, des amou­reux as­sis sur les murs, des mu­si­ciens, des pro­me­neurs, des fê­tards. Ni le temps, ni le reste du monde ne semblent alors exis­ter... »

Et c’est ain­si que Flo­rence K cé­lèbre Noël à Cu­ba. Flo­rence K lan­ce­ra à l’As­tral le 2 no­vembre cet al­bum qui fait en­core plus gran­dir l’in­ter­prète au son unique qu’elle est. Ha­va­na An­gels.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.