LE SENS DE L’OR­GA­NI­SA­TION

Deux res­tau­rants, un ser­vice de trai­teur, une émis­sion té­lé, des chro­niques à la ra­dio, la ré­dac­tion de livres de re­cettes, une im­pli­ca­tion au­près des dia­bé­tiques et nou­vel­le­ment pa­pa... Louis-François Mar­cotte est un homme oc­cu­pé. Son se­cret pour réus­sir

Le Journal de Quebec - Weekend - - ACTUALITÉ - Serge DROUIN Le Jour­nal de Québec

« Je réus­sis à être pro­duc­tif parce que j’ai une qua­li­té de vie et que je gère mon temps comme il faut. Ça ne sert à rien de tra­vailler 15 heures par jour si tu n’a pas une bonne qua­li­té de vie; t’es fa­ti­gué et tra­vailler de­vient dif­fi­cile », dit le po­pu­laire chef-cui­si­nier en en­tre­vue.

AU CHA­LET

Quand il veut dé­cro­cher, Louis-François Mar­cotte part à son cha­let, à la cam­pagne, avec sa pe­tite fa­mille et vit dans la na­ture. « Je dis sou­vent que je ne vis que pour al­ler dans le bois. Ré­cem­ment, j’avais ins­crit dans mon ho­raire : al­ler chan­ger un pneu de la re­morque de mon quatre roues. Je m’amuse avec ça. Ma blonde (l’ani­ma­trice Pa­tri­ca Pa­quin) dit sou­vent que je suis bé­bé et elle a rai­son. » Louis-François Mar­cotte ajoute que, ré­cem­ment, avec des amis, il est al­lé cou­per son bois qu’il a d’abord mis en billots, puis des­cen­du de la mon­tagne. « Je ne chauffe qu’au bois au cha­let », note-t-il.

Homme de fa­mille, Louis-François Mar­cotte sa­voure plei­ne­ment son nou­veau rôle de pa­pa. On sait que sa conjointe a don­né nais­sance à un pe­tit gar-gar­çon il y a quelques mois. Un bé­bé pré­nom­mé Ga­briel. «J’ai tou­jours vou­lu avoir des en­fants. C’est tri­pant. Je suis en amour avec l’amour qu’on peut don­ner à un en­fant. Je suis par­fois en re­tard à mes ren­dez-vous parce j’ai pris un dix mi­nutes de plus avec notre fils.»

UN LIVRE

En ce mo­ment, Louis-François Mar­cotte pu­blie Sou­ve­nirs, aux Édi­tions Flam­ma­rion. Un livre de re­cet- tes dans le­quel le jeune chef se re­mé­more des sa­veurs d’en­fance. Toutes les re­cettes de l’ou­vrage viennent de sa mère, ses grands-mères, ses tantes et même de belle-ma­man. «La mère de Pa­tri­cia fait un dé­li­cieux vol-au-vent. Pour Pa­tri­cia, c’est du confort food. À Noël, c’est le fun, c’est nous qui re­ce­vons, mais la mère de Pa­tri­ca ap­porte les plats. C’est gé­nial pour un cui­si­nier. »

Le livre contient des re­cettes comme le ra­goût de bou­lettes, la crème de to­mates, le spa­ghet­ti aux pol­pettes de veau et la mousse au sau­mon de tante Cé­line. « C’est elle qui l’a fait pour la photo du livre », pré­cise Mar­cotte. Le re­cueil est truf­fé de photos et d’anec­dotes re­liées à cha­cune des

re­cettes.re­cettes.

LE DIA­BÈTE

Par ailleurs, Louis-François Mar­cotte ap­porte ac­tuel­le­ment son ap­pui au pre­mier dé­fi pe­tit­dé­jeu­ner One­Touch. Le chef Mar­cot­te­cotte a créé, pour l’oc­ca­sion, un dé­jeu­ner nu­tri­tif pour les per­sonnes at­teintes de dia­bète. Une crème Bud­wing nu­tri­tive com­pre­nant graines de lin, de tour­ne­sol... Pour Mar­cotte, « il est im­por­tant, pour les dia­bé­tiques, de prendre un bon dé­jeu­ner et, pour toutes sortes de rai­sons, ils ont par­fois de la dif­fi­cul­té à bien man­ger à ce re­pas », pré­cise-t-il. Tous ceux et celles qui ont des re­cettes adap­tées aux dia­bé­tiques peuvent d’ailleurs les faire par­ve­nir jus­qu’au 10 no­vembre au www.one­touch.ca/break­fast­chal­lenge.

Les re­cettes se­ront sou­mises à une pé­riode de vote jus­qu’au 12 no­vembre. Par­mi les dix re­cettes ga­gnantes, le spé­cia­liste cu­li­naire Na­than Fong et un ju­ry dé­ter­mi­ne­ront LA re­cette ga­gnante qui mé­ri­te­ra un voyage à Van­cou­ver.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.