ET SI ELLE NOUS PRÉ­SEN­TAIT CET AL­BUM...

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE -

LIT­TLE AN­GELS

«De toutes les mu­siques que j’ai écrites, c’est celle que je pré­fère. L’idée de cette chan­son m’est ve­nue à un mo­ment où il y avait cette ca­tas­trophe de la BP aux nou­velles et sur la re­cons­truc­tion en Haïti. J’ai at­tra­pé mon car­net et j’ai grif­fon­né ces deux pe­tites phrases: Lit­tle An­gels in the sky, Please come down to­mor­row, ap­pe­lant ain­si l’uni­vers à la res­cousse. »

BLUE CH­RIST­MAS

«C’était la chan­son de Noël pré­fé­rée d’El­vis. J’aime par­ti­cu­liè­re­ment la ver­sion que Mar­ti­na McB­ride chante avec lui. Ce fut un exer­cice in­té­res­sant pour moi que d’avoir pour point de dé­part le groove lent et coun­try de la chan­son et de l’ame­ner vers une Ha­ba­ne­ra, avec une in­tro dans le style des vieux dan­zons cu­bains. J’ai com­men­cé à tra­vailler sur ce mor­ceau le jour de mon an­ni­ver­saire, au mois de fé­vrier 2010, pen­dant une tem­pête de neige, toute seule à mon pia­no dans un grand stu­dio de Mon­tréal.»

EL CA­MI­NO DE NA­VI­DAD

«Lorsque je fais jouer El Ca­mi­no à la mai­son, ma fille de quatre ans se met de la par­tie et la chante au grand com­plet en es­pa­gnol. Elle adore ce mor­ceau. J’ai com­men­cé à ima­gi­ner un long che­min rem­pli de gens qui se di­ri­geaient vers Noël... tout en par­lant d’amour et de lu­mière et en priant aux anges et à la Sainte Fa­mille. C’est mon che­min de Noël à moi. Os­val­do a su lui ajou­ter sa touche cu­baine tout comme mes amies cho­ristes Kris­si et An­drea. Ce fut un mo­ment de stu­dio très ins­pi­rant.»

SAN­TA BA­BY

«Ah! voi­ci pour moi une des meilleures chan­sons! Un mor­ceau un peu coquin que j’ai eu beau­coup de plai­sir à in­ter­pré­ter, car elle met en va­leur une grande touche de fé­mi­ni­té. J’ai en­re­gis­tré la voix à Mon­tréal, et puisque mon in­gé­nieur du son, To­by, est un grand fan comme moi de la sé­rie Mad Men, il a mixé le tout à cette sauce très six­ties qui fait le charme de la chan­son... D’ailleurs, se­crè­te­ment, je lui ai en­re­gis­tré une ver­sion... San­ta To­by.»

OL­HA PRO CEU

«J’ai tou­jours été une grande ad­mi­ra­trice du tra­vail de Jo­bim. C’est un des plus grands com­po­si­teurs du XXe siècle. Cette chan­son veut dire “Re­garde au ciel”... c’est une chan­son d’amour. Re­garde au ciel, il est rem­pli d’étoiles, grand est le ciel. Re­garde au ciel, un abîme de lu­mière. Re­garde-moi dans la so­li­tude, je vais. Car je n’ai ja­mais de­man­dé à souf­frir, je n’ai ja­mais de­man­dé à t’ai­mer. Le pia­no et la basse ont été en­re­gis­trés à La Havane et la voix, à Mon­tréal, dans un stu­dio éclai­ré à la chan­delle, com­plè­te­ment ob­nu­bi­lée par l’émo­tion de la chan­son. »

LA PE­RE­GRI­NAC­TION

« Lorsque j’étais pe­tite, ma mère me chan­tait sou­vent cette chan­son du­rant le temps des Fêtes. Comme elle a pas­sé une par­tie de son en­fance au Pé­rou, cet air lui rap­pelle beau­coup de sou­ve­nirs. C’était donc tout à fait na­tu­rel qu’elle vienne ap­po­ser sa voix ma­gni­fique à cô­té de la mienne en stu­dio. »

HAVE YOUR­SELF A MER­RY LIT­TLE CH­RIST­MAS

«C’est la pre­mière chan­son que j’ai ar­ran­gée pour l’al­bum. Je re­ve­nais de La Havane en dé­cembre 2009 et il y avait la ver­sion cu­baine ti­rée de l’al­bum Rythms del mun­do de Cold­play qui jouait dans mon iPod. J’ai tou­jours ado­ré la tour­nure qu’a prise cette Brit pop tune une fois re­mixée par les Cu­bains. »

I HEAR THE BELLS

«Au mois de mai 2010, j’ai voya­gé en Asie. J’étais alors ex­trê­me­ment fa­ti­guée avec tout ce dé­ca­lage ho­raire. Mon­tréal fon­dait alors sous une ca­ni­cule pré­coce, ma cli­ma­ti­sa­tion ne fonc­tion­nait pas et il me fal­lait écrire des chan­sons de Noël. Je me sen­tais comme un dé­sastre am­bu­lant, as­sise par terre sur mon plan­cher de tuiles fraîches, un crayon et un ca­hier sous la main. IHear the Bells re­flète tout ce­la. C’est la chan­son la plus per­son­nelle et res­sen­tie de tout l’al­bum. »

LA LUNE ET LA NEIGE

« J’aime l’idée que toutes ces étoiles, dans mon ima­gi­naire, se trouvent à mi-che­min entre la lune et la neige. Le texte m’est ve­nu en tête en re­pen­sant à ces étoiles à qui je de­man­dais sou­vent conseil lorsque j’étais en­fant ».

I’LL BE HOME FOR CH­RIST­MAS

« J’ai en­re­gis­tré la voix de ce thème à La Havane, lors d’un mo­ment où, après de nom­breuses jour­nées pas­sées loin de ma fille, elle me man­quait ter­ri­ble­ment. Je n’avais qu’une en­vie, ren­trer la ser­rer dans mes bras le plus ra­pi­de­ment pos­sible. Le grand pia­niste cu­bain Be­bo Val­dès est pro­ba­ble­ment un des ar­tistes qui a le plus mar­qué mon jeu de pia­no. Son al­bum La­gri­ma Ne

gras est le disque que j’ai le plus écou­té ces der­nières an­nées. Ce mor­ceau se prête par­fai­te­ment à ce style de mu­sique. »

GREENS­LEEVES

« Lorsque ma mère était en­ceinte de moi, elle tra­vaillait avec mon père dans un parc d’at­trac­tions en On­ta­rio. Ils chan­taient toute la jour­née des airs mé­dié­vaux, cos­tu­més en Robin des bois et La­dy Ma­rianne. J’ai en­ten­du cette chan­son des cen­taines de fois avant ma nais­sance. Et au­jourd’hui, lorsque j’en­tends cette chan­son, je res­sens une grande nos­tal­gie. Il al­lait de soi que je l’en­re­gistre. »

DOWN TO THE RI­VER TO PRAY

« J’ai en­ten­du la pre­mière fois cet air gos­pel tra­dion­nel in­ter­pré­té par Al­li­son Krauss dans le film O

Bro­ther Where Art Thou. J’ai eu un coup de foudre pour cette prière qui ap­pelle au ras­sem­ble­ment et à la cé­lé­bra­tion. Je la chante avec le groupe fa­mi­lial afro-cu­bain Sin­te­sis... de la pure magie pour moi. »

HA­VA­NA LIGHT

« C’est la der­nière chan­son que j’ai écrite à Mon­tréal avant de quit­ter pour Cu­ba. C’est une belle his­toire d’amour... une nuit de Noël à La Havane. Jesse Cook, le grand gui­ta­riste, a ac­cep­té de l’en­re­gis­trer avec moi. Un vrai charme en stu­dio. Et au­jourd’hui, je ca­resse le rêve se­cret que Pe­dro Almodovar sé­lec­tionne cette chan­son pour un de ses films! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.