Contre­poids aux re­la­tions éphé­mères

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - — Cé­dric Bé­lan­ger

Reste avec moi. Le titre du pro­jet que lui a sou­mis Robert Mé­nard a sé­duit Da­nielle Proulx, qui y a vu une in­vi­ta­tion « à al­ler à contre-cou­rant » en cette époque de re­la­tions je­tables.

« Ce titre me touche, j’aime ça, je trouve ça beau. J’ai l’im­pres­sion que c’est pour contrer tout ce qui est consom­mé, je­té. Au­jourd’hui, les choses, les gens et les re­la­tions sont tel­le­ment éphé­mères que cet ap­pel à une du­ra­bi­li­té me re­joint. Est-ce qu’on doit se lais­ser tom­ber à chaque fois qu’il y a un pépin? », lance la co­mé­dienne.

Jus­te­ment, Da­nielle Proulx campe, dans Reste avec moi, Mag­gie, une peintre al­coo­lique re­niée par sa fa­mille. Son ma­ri, in­ter­pré­té par Vincent Bi­lo­deau, re­fuse de la quit­ter mal­gré ses nom­breuses ten­ta­tives avor­tées d’ar­rê­ter de boire.

C’est quand ce der­nier est im­pli­qué dans un ac­ci­dent que Mag­gie trou­ve­ra la force de quit­ter le fond du ba­ril.

« L’ac­ci­dent va faire en sorte qu’elle va ar­rê­ter de se re­gar­der le nom­bril. Je ne dis pas qu’elle n’a pas une vraie dou­leur, une vraie peine. Elle est dans une phase de sa vie où ca va mal. Mais le fait d’avoir à se rendre utile pour quel­qu’un d’autre va lui per­mettre de re­mon­ter son es­time d’el­le­même, qui est au plus bas. »

L’AMI­TIÉ DU­RABLE

Contrai­re­ment à son per­son­nage, c’est dans l’ami­tié que Da­nielle Proulx a ex­pé­ri­men­té la du­ra­bi­li­té.

« J’ai une amie de­puis l’âge de 12 ans. Même si on a pas­sé des bouts en se voyant moins sou­vent parce qu’elle ha­bi­tait une autre ville, il reste que d’avoir dans sa vie quel­qu’un qui a été té­moin de notre jeu­nesse, c’est agréable », dit celle qui n’a pas eu le même suc­cès en amour.

« La plus longue re­la­tion que j’ai vé­cue a du­ré dix ans et je le dé­plore. J’ai au­tour de moi des gens qui sont en­semble de­puis trente ou trente-cinq ans et c’est ma­gni­fique la com­pli­ci­té qu’on voit dans leurs yeux. »

AC­TRICE PRI­VI­LÉ­GIÉE

Peu sol­li­ci­tée par la té­lé­vi­sion ces temps­ci, Da­nielle Proulx consacre son temps au théâtre. À l’hi­ver, elle com­plé­te­ra le tour­nage de Ba­chir Laz­har, de Phi­lippe Fa­lar­deau.

« Je suis une ac­trice ex­trê­me­ment pri­vi­lé­giée de pou­voir tra­vailler au­tant, que ce soit au théâtre, à la té­lé ou au ci­né­ma, que ce soit dans le co­mique, le tra­gique. J’ai beau­coup d’amis qu’on de­mande tou­jours pour les mêmes sortes de rôles. Là-des­sus, je suis pri­vi­lé­giée. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.